Publicité
Encyclo

Fourmis fourbues

14-06-2019

Photo: Wojciech Czechowski, Museum and Institute of Zoology, Polish Academy of Sciences

Durant la guerre froide (qui s’est déroulée d’environ 1947 à 1991), les Soviétiques avaient construit, en Pologne, un abri souterrain pour y cacher des armes nucléaires. Pour le camoufler, ils avaient planté des arbres au-dessus. Quelques décennies plus tard, en 2015, des zoologues ont remarqué que des chauves-souris avaient élu domicile dans le bunker abandonné. En y pénétrant pour étudier les chauves-souris, ils ont fait une autre découverte étonnante : une colonie d’environ un million de fourmis rousses! Mais c’est une colonie hors de l’ordinaire.

Comment sont-elles arrivées là? À un certain moment, sous les arbres juste au-dessus du bunker, une colonie de fourmis rousses s’est installée. Fâcheuse coïncidence, elles ont construit leur nid juste au-dessus d’une cheminée de ventilation. Une fois l’abri abandonné, le métal qui couvrait cette cheminée a lentement rouillé, de malheureuses fourmis y sont tombées et n’ont pas pu remonter.

Que fait un groupe de fourmis rousses exilées dans un tel endroit? Elles se construisent un nid fait de terre, bien sûr, à la manière de leurs congénères. C’est ce qu’elles ont fait, sauf que le nid est loin d’être douillet.

Dans le bunker, il n’y a pas de nourriture, pas de lumière et il fait toujours très froid. Les zoologues pensent, sans en être tout à fait sûrs, que ces fourmis mangent des nutriments qui se forment sur les excréments des chauves-souris, leurs seules voisines. Elles survivent à la limite de leurs capacités, constamment affamées, et leur taux de mortalité est très élevé. Alors comment la colonie survit-elle?

Tu sais sûrement que les fourmis sont des animaux très organisés, avec une reine par colonie, qui est la seule à se reproduire avec les quelques mâles qu’elle engendre.  Mais cette colonie n’a ni reine ni mâle, seulement des ouvrières. En fait, chaque année, à mesure que la colonie à la surface grandit, de nouvelles fourmis tombent dans la cheminée de ventilation. C’est ainsi que la colonie souterraine recrute de nouveaux membres et se perpétue. Les spécialistes croient que la colonie existe depuis plusieurs années, car ils ont trouvé environ deux millions de fourmis mortes, soigneusement empilées dans un « cimetière » non loin du nid (les fourmis sont aussi des insectes très propres).

Si une reine tombait aussi dans la cheminée, la colonie l’adopterait peut-être, mais il n’est pas certain que les rejetons pourraient survivre dans un tel froid et avec si peu de nourriture. Toutefois, les fourmis rousses sont reconnues pour leur aptitude à survivre dans des conditions très difficiles. Les observations continuent et, qui sait, la colonie souterraine pourrait encore surprendre le monde de l’entomologie!

Publicité

À lire aussi

Encyclo

Les intolérants au lactose sont normaux!

L’allaitement est une caractéristique propre des mammifères, mais en grandissant, les petits perdent naturellement cette capacité à digérer le lait. L'Homme ne déroge pas à la règle, excepté quelques populations. Pourquoi ?
Québec Science 14-10-2016
Encyclo

La tête dans les étoiles

Vues d’ici, les étoiles semblent toutes identiques : de petits points de couleur argent dispersés un peu partout dans le ciel. Pourtant, ces « petits points » sont gigantesques ! Et leur lueur n’est pas argentée…
Québec Science 08-05-2014
Encyclo

Un gigantesque puzzle

As-tu déjà remarqué que la côte est de l’Amérique du Sud s’emboite avec la côte ouest de l’Afrique ? Il y a plus de 100 ans, cela avait aussi alerté Alfred Wegener, un météorologue allemand qui proposa une hypothèse en 1912 : la dérive des continents.
Québec Science 04-10-2014