Publicité
Encyclo

J’ai deux yeux, tant mieux !

11-05-2014

Parmi toutes les informations que tu reçois, quatre sur cinq proviennent de tes yeux !

Ces deux globes de 2,5 cm de diamètre fonctionnent comme des appareils-photo. Ils captent les rayons lumineux réfléchis par les objets éclairés, un arbre par exemple.

Les particules de lumière qu’on appelle photons traversent alors les couches transparentes de l’œil (la cornée et le cristallin, séparés par des liquides). Ils s’arrêtent au fond de l’œil, sur la rétine. L’image de l’arbre va s’y former, à l’envers. Cette « peau » comprend plein de petits capteurs de photons. Il en existe deux types, selon leur forme.

Les cônes te permettent de voir les couleurs. Tu les utilises surtout le jour. Ils sont très présents au centre de la rétine. Les bâtonnets, eux, sont plus doués pour voir dans le noir et pour capter les mouvements. Ils sont plus nombreux, surtout à la périphérie de l’œil.

Quand les rayons lumineux viennent frapper les capteurs, ils provoquent une réaction chimique. Elle va libérer des petites quantités d’énergie électrique. Et voilà que l’image lumineuse de l’arbre est transformée en messages qui se rendent directement à ton cerveau ! On les appelle influx nerveux. Ils passent par le nerf optique, une sorte de cordon de fils qui se regroupent derrière chacun de tes yeux.

Dans le cerveau, le travail d’interprétation peut commencer. Il remet à l’endroit l’image qui s’était formée à l’envers sur la rétine.

En plus, pour chaque objet, il reçoit deux images en deux dimensions : celle provenant de l’œil droit et celle de l’œil gauche. Il va les mettre ensemble pour former une image en trois dimensions. Tu peux alors percevoir l’épaisseur de l’arbre et le relief de ses feuilles. C’est ce qu’on appelle la vision stéréoscopique, typique des animaux prédateurs.

C’est aussi grâce à ton cerveau, super interprète, que tu vas reconnaître le type d’arbre (ce que ton chien ne sait pas faire) et savoir s’il est grand ou s’il bouge.

Sur le même sujet :

Existe-t-il des couleurs que l’on ne voit pas ?
Est-ce que les chats et les chiens voient les mêmes couleurs que les humains ?

Comment voit-on ?

Publicité

À lire aussi

Encyclo

Une invention qui a fait du chemin

John Dunlop décide d’agir. Il prend des tubes en caoutchouc remplis d’air et les pose autour des roues du tricycle de Johnny. Son invention s’avère efficace. En 1888, il obtient un brevet pour l’invention du pneu.
Québec Science 11-05-2014
Encyclo

Jupiter la géante

Imaginons une balance géante. D’un côté, il y a Jupiter. De l’autre, les huit planètes restantes du système solaire. De quel côté la balance penchera-t-elle ? Du côté de Jupiter ! En fait, sa masse est deux fois plus élevée que celle des autres planètes réunies ! Son volume est lui aussi très impressionnant : elle pourrait contenir 1 400 planètes comme la nôtre.
Québec Science 08-05-2014
Encyclo

Parasites cellulaires

Les virus sont des pirates cellulaires invisibles ! Ils sont 1 000 fois plus petits que la largeur d’un de tes cheveux ! C’est si petit que tu ne peux voir un virus qu’au microscope électronique, un type de microscope sophistiqué qui a plusieurs centaines de fois le pouvoir de grossissement des microscopes optiques réguliers !
Québec Science 08-05-2014