Publicité
Encyclo

J’ai deux yeux, tant mieux !

11-05-2014

Parmi toutes les informations que tu reçois, quatre sur cinq proviennent de tes yeux !

Ces deux globes de 2,5 cm de diamètre fonctionnent comme des appareils-photo. Ils captent les rayons lumineux réfléchis par les objets éclairés, un arbre par exemple.

Les particules de lumière qu’on appelle photons traversent alors les couches transparentes de l’œil (la cornée et le cristallin, séparés par des liquides). Ils s’arrêtent au fond de l’œil, sur la rétine. L’image de l’arbre va s’y former, à l’envers. Cette « peau » comprend plein de petits capteurs de photons. Il en existe deux types, selon leur forme.

Les cônes te permettent de voir les couleurs. Tu les utilises surtout le jour. Ils sont très présents au centre de la rétine. Les bâtonnets, eux, sont plus doués pour voir dans le noir et pour capter les mouvements. Ils sont plus nombreux, surtout à la périphérie de l’œil.

Quand les rayons lumineux viennent frapper les capteurs, ils provoquent une réaction chimique. Elle va libérer des petites quantités d’énergie électrique. Et voilà que l’image lumineuse de l’arbre est transformée en messages qui se rendent directement à ton cerveau ! On les appelle influx nerveux. Ils passent par le nerf optique, une sorte de cordon de fils qui se regroupent derrière chacun de tes yeux.

Dans le cerveau, le travail d’interprétation peut commencer. Il remet à l’endroit l’image qui s’était formée à l’envers sur la rétine.

En plus, pour chaque objet, il reçoit deux images en deux dimensions : celle provenant de l’œil droit et celle de l’œil gauche. Il va les mettre ensemble pour former une image en trois dimensions. Tu peux alors percevoir l’épaisseur de l’arbre et le relief de ses feuilles. C’est ce qu’on appelle la vision stéréoscopique, typique des animaux prédateurs.

C’est aussi grâce à ton cerveau, super interprète, que tu vas reconnaître le type d’arbre (ce que ton chien ne sait pas faire) et savoir s’il est grand ou s’il bouge.

Sur le même sujet :

Existe-t-il des couleurs que l’on ne voit pas ?
Est-ce que les chats et les chiens voient les mêmes couleurs que les humains ?

Comment voit-on ?

Publicité

À lire aussi

Encyclo

Faits pour la course

Dire que les habitants du Kenya regorgent de talent pour la course de fond (plus de 3 000 m) est un euphémisme. La domination du pays se fait sentir dans toutes les courses majeures de longues distances. À titre d’exemple, le marathon de Boston, un des plus prestigieux au monde, a été remporté par un Kényan, 19 fois sur 25 depuis 1990.
Québec Science 23-08-2014
Encyclo

L’arbre à bulles

La gomme à mâcher (« chewing-gum », pour nos amis de l’Europe) est la friandise la plus vendue au monde ! On ne la connaît que depuis une centaine d’années, environ. Et pourtant, son ingrédient principal circule dans les arbres depuis la nuit des temps…
Québec Science 11-05-2014
Encyclo

Galilée : la tête dans les étoiles

Inspiré par les écrits de Copernic, un astrophysicien polonais qui a vécu de 1473 à 1543, Galilée est persuadé qu’il y a encore beaucoup de choses à apprendre sur les planètes et les étoiles. Pour en avoir le cœur net, il perfectionne une lunette d’approche et la pointe vers le ciel : le tout premier télescope. Il découvre quatre satellites autour de Jupiter, décrit la surface accidentée de la Lune et étudie les phases de Vénus.
Québec Science 08-05-2014