Publicité
Encyclo

Newton, la pomme et la physique

08-05-2014

La légende raconte qu’un beau jour, le physicien anglais Isaac Newton (1642-1727) était assis au pied d’un pommier. La chute d’un fruit l’a fait réfléchir. Pourquoi tombe-t-il au sol plutôt que de s’envoler vers le ciel ? Ça semble évident, mais c’est loin de l’être ! Pour que la pomme tombe vers le bas, elle doit être attirée par une force. Cette force, la gravité, était encore inconnue avant que Newton n’élabore la loi de la gravitation universelle.

En gros, cette loi dit que tous les objets s’attirent les uns les autres. Même la toute petite pomme attire la Terre vers elle, mais avec une force si faible qu’on ne peut pas la percevoir. Par contre, si l’on parvenait à faire pousser une pomme aussi grosse et lourde que la Terre, sa force gravitationnelle nous garderait les deux pieds collés dessus !

Avant de formuler cette loi qui a révolutionné la science, Newton a fait plusieurs autres découvertes fondamentales. L’astronomie, par exemple, avait toujours fasciné le jeune Isaac. À l’époque, les équipements perfectionnés dont nous disposons pour l’observation n’existaient pas. Qu’à cela ne tienne : Newton avait conçu un télescope révolutionnaire, à miroir courbé. Ce télescope « de type Newton » est encore utilisé de nos jours.

S’inspirant des travaux de son prédécesseur, l’astronome italien Galilée, Newton énonça les trois grandes lois du mouvement. Pendant plus de 200 ans, ces lois constituèrent les fondements de la physique. Elles étaient toutefois incomplètes, car elles ne s’appliquaient pas aux objets voyageant à des vitesses proches de celle de la lumière. Au début du XXe siècle, les travaux d’Albert Einstein ont comblé cette lacune.

Publicité

À lire aussi

Encyclo

Les mélodies du Soleil

Le Soleil émet des quantités phénoménales de rayonnement sous forme de lumière, de chaleur et… de sons. Ces étranges mélodies sont d’une puissance inouïe, mais l’absence d’air entre le Soleil et la Terre nous empêche de les entendre.
Québec Science 13-09-2019
Encyclo

Plaisir d’hiver

En ski de fond, tout repose sur deux particularités : la forme courbée du ski (le milieu est plus haut que les pointes) et le fartage. D’abord, lorsqu’on avance, on veut glisser au maximum. Pour y arriver, on met le fart de glisse aux deux extrémités des skis. Ce sont des cires plus ou moins dures qui améliorent le rendement en empêchant la mince couche d’eau qui recouvre la neige d’exercer une succion.
Québec Science 08-05-2014
Encyclo

Qui mange qui ?

Les chaînes alimentaires caractérisent les relations alimentaires qui existent entre les organismes. Car dans la nature, pour grandir et survivre, les êtres vivants doivent inévitablement se nourrir.
Québec Science 13-11-2015