Publicité
Environnement

L’air climatisé pourrait rendre le climat encore plus chaud

05-07-2018

Les effets de l’air conditionné, gourmand en énergie produite par des centrales électriques au charbon, exacerbent le réchauffement climatique et dégradent la qualité de l’air, selon une étude publiée dans PLOS Medicine.

Dans un monde qui deviendra de plus en plus chaud, de nombreux pays ont recours à l’air conditionné pour rafraîchir les magasins à grande surface, les édifices à bureaux, les écoles, les maisons, etc. Mais ce confort a un prix : il contribue à accentuer le phénomène de réchauffement climatique, car produire cet air froid est énergivore.

Cette « demande croissante d’électricité fournie par les centrales qui brûlent des combustibles fossiles augmentent du même coup les émissions nocives » comme le dioxyde d’azote et le dioxyde de soufre, selon des chercheurs de l’université Wisconsin–Madison, aux États-Unis.

Ils ont publié récemment leurs résultats dans le journal PLOS Medicine. Seulement dans l’est des États-Unis, les chercheurs prévoient «1 000 décès supplémentaires chaque année en raison des niveaux élevés de la pollution de l’air causée par l’utilisation accrue de combustibles fossiles pour refroidir les édifices ».

Jonathan Patz, un des auteurs de l’étude, indique que les vagues de chaleur continueront de s’intensifier. « Si nous persistons à compter sur les centrales électriques au charbon pour une partie de notre électricité, chaque fois que nous allumons la climatisation, nous allons encrasser l’air et engendrer encore plus de maladies et même de morts. »

Les chercheurs ont procédé à des simulations pour calculer la pollution de l’air et son impact sur la santé lors des périodes de canicule avec et sans l’utilisation de l’air conditionné. Dans leur scénario, ils ont constaté qu’en 2069, une hausse des concentrations de particules fines (+3,8%) et d’ozone (+6,7%) serait directement attribuable à la climatisation.

La solution selon l’équipe de chercheurs? Passer à des sources d’énergie durables comme l’énergie solaire et éolienne pour refroidir nos habitations. Ici, au Canada, « 10% de l’électricité est produite à partir du charbon », selon Ressources naturelles Canada. Le gouvernement a d’ailleurs annoncé en 2016 l’élimination progressive de ces centrales situées notamment en Alberta et en Ontario d’ici 2030 pour les remplacer par des sources d’énergie plus propres.

Publicité

À lire aussi

Environnement

La leçon de Kalamazoo

Le 25 juillet 2010, dans l’État du Michigan, plus de 3 millions de litres de bitume dilué se sont déversés dans la rivière Kalamazoo, longue de 200 km, qui se jette dans le lac Michigan. Trois ans et plus de 800 millions de dollars plus tard, le nettoyage n’est toujours pas terminé. Un parallèle avec la rivière Chaudière?
Marine Corniou 19-09-2013
Environnement

La fin des grands barrages

La chute du prix du gaz aux États-Unis sonnerait la fin des grands projets d'Hydro-Québec dans le Nord.
Gilles Drouin 03-04-2013
Environnement

Le Nord à l’envers

Les compagnies minières qui ratissent les territoires reculés du Nord prospectent aussi le grand Sud, non sans rencontrer de résistance.
Dominique Forget 03-04-2013