Publicité
Environnement

La neige artificielle à la rescousse des glaciers

04-05-2017

Souffler de la neige artificielle sur un glacier suisse pourrait l’aider à reprendre de l’expansion, pense un chercheur. Une expérience sera menée dès cet été.

C’est Johannes Oerlemans, de l’université d’Utrecht, aux Pays-Bas, qui a élaboré cette mission de sauvetage pour le moins inusitée, rapporte The New Scientist. Selon le glaciologue, recouvrir d’une mince couche de neige artificielle le glacier alpin de Morteratsch, en Suisse, à l’aide 4000 canons à neige pourrait le protéger des rayons du soleil.

Mieux encore : d’après ses calculs, l’opération pourrait aider le monstre de glace à « grandir » de 800 mètres en 20 ans, a expliqué le scientifique la semaine dernière au rendez-vous annuel de l’Union européenne des géosciences qui avait lieu à Vienne.

Victime du climat

Les changements climatiques n’ont pas été tendres envers le Morteratsch, une attraction touristique d’importance – il est un des rares glaciers sur lequel il est facile de battre de la semelle. D’une longueur de 8,5 kilomètres en 1850, il mesure à peine 6 kilomètres de nos jours. Chaque année, surtout pendant l’été, on estime qu’il fond en moyenne de 30 à 40 mètres.

Inquiets de le voir mourir à petit feu, les locaux du canton des Grisons, où le glacier se situe, ont mandaté le professeur Oerlemans pour qu’il vienne à sa rescousse. En juin prochain, le chercheur et ses collaborateurs testeront donc la validité de leurs calculs sur le Diavolezzafirn, un glacier suisse de plus petite taille que le Morteratsch.

L’enjeu est d’importance : si le projet pilote est une réussite, les millions d’euros nécessaires au sauvetage du Morteratsch pourraient être investis par les autorités helvètes.

Il faut dire que les glaciers sont comme des archives du climat et de la qualité de l’air d’une région, comme nous vous en parlions dans un récent reportage.

Photo : Wikimedia Commons/Günter Seggebäing

Publicité

À lire aussi

Environnement

Une nouvelle aire protégée au Nunavut

Située au nord de l’île de Baffin, Tallurutiup Imanga deviendra la plus grande aire marine protégée du Canada, à l’abri de l’exploration gazière et pétrolière.
Marine Corniou 13-10-2017
Environnement

La bombe pergélisol

Dans le nord du Québec, sous les pattes des lagopèdes et des caribous, se trame une catastrophe.
Environnement

Des forêts dans le très grand nord

Des forêts se trouvaient au nord du cercle polaire il y a 2,6 millions d'années et pourraient bien y revenir un jour.
Olivier Rey 01-11-2012