Publicité
Environnement

Le plastique expliqué

14-11-2019

La plupart des gommes à mâcher sont faites de plastique.

À combien se chiffre la pollution par le plastique? Pourquoi ce matériau met-il des centaines d’années à se décomposer? On vous explique tout.

Le plastique peut être flexible ou rigide, transparent ou opaque, conducteur ou isolant ; il peut être assez solide pour arrêter les balles d’armes à feu ou aussi élastique que le caoutchouc. On aurait peine à croire que, sur le plan microscopique, cette matière s’apparente à un plat de spaghettis.

À la base, le plastique est fabriqué à partir d’unités fondamentales : les monomères. Ces derniers sont des molécules organiques, c’est-à-dire composées de carbone et d’hydrogène, et sont le plus souvent des dérivés des hydrocarbures. Pour faire du polyéthylène téréphtalate (PET) par exemple, on peut utiliser l’éthylène glycol et l’acide téréphtalique ; pour du polystyrène, du styrène.

Pour parvenir au plastique, il faut « polymériser » ces molécules, c’est-à-dire faire tenir ensemble des milliers de répétitions pour former de longues macromolécules. Elles sont souvent décrites comme une succession de perles sur un collier.

Structure d’un polymère à l’échelle macroscopique, microscopique et nanoscopique. Source: Structure_matiere_echelle.svg

La matière plastique est formée de nombreux colliers qui s’agencent en trois dimensions et forment un réseau cristallin. C’est comme si les perles collaient toutes un peu les unes aux autres… tel un amas de spaghettis oublié dans la passoire. Le tout forme une masse compacte. « Et il faut beaucoup d’énergie pour casser les liaisons », explique Audrey Moores, chimiste à l’Université McGill. D’où sa durabilité.

De nombreux additifs peuvent être ajoutés aux polymères pour modifier les propriétés du plastique final, comme des agents moussants, des plastifiants (souples), des colorants, des agents stabilisants et des retardateurs de flammes. Il existe plus de 5 000 formulations de plastiques.

 

Publicité

À lire aussi

Environnement

Domestiquer le solaire et l’éolien

Alors que les émissions de CO2 atteignent des niveaux records – 34 milliards de tonnes en 2011 –, les réserves d’énergie fossile s’amenuisent. Bientôt, les énergies vertes seront une nécessité.
Québec Science 01-10-2012
Environnement

Où vont les déchets électroniques?

Au Québec, seule une fraction de nos rebuts est recyclée.
Environnement

Bienvenue en anthropocène

La Terre a une histoire, même sans nous. Et les géologues vont décider cet été si nous sommes ou non à l'aube d'un nouvel âge.
Raymond Lemieux 14-05-2016