Publicité
Espace

David Saint-Jacques: Départ imminent pour l’explorateur de l’espace

29-11-2018

David Saint-Jacques lors d’une conférence de presse le 6 septembre dernier. Photo: NASA

Ça y est, il ne reste que quelques jours avant le début de la mission spatiale de David Saint-Jacques. Le 3 décembre prochain, l’astronaute canadien se trouvera à bord de la capsule Soyouz en direction de la Station spatiale internationale.

Québec Science a rencontré l’astronaute à quelques reprises au cours des derniers mois. Voici des échanges choisis pendant ces rencontres.

===

Québec Science : Quel genre de communicateur sera David Saint-Jacques une fois dans l’espace?
David Saint-Jacques : Chris Hadfield, avec tous les talents qu’il possède, a vraiment été extraordinaire et original comme communicateur. J’ai assimilé cette leçon : l’expérience que je vivrai doit être partagée, car l’espace captive beaucoup de gens. On sent d’ailleurs ce regain d’intérêt. L’autre chose apprise de Chris est que c’est correct d’être soi-même dans tout ça et de le faire à sa manière.

Donc de quelle manière?
DSJ : J’aimerais mettre en lumière l’aspect scientifique et écologique de l’exploration spatiale et comment cela donne une perspective incroyable sur notre planète et sur notre environnement. Ce n’est pas une abstraction de dire que la Terre est fragile.

Visualisez-vous beaucoup ce moment où vous serez dans l’espace?
DSJ : Les astronautes expérimentés essaient de nous l’expliquer, mais pour vrai, c’est difficile de le visualiser tant que tu n’y es pas allé. C’est comme tenter d’expliquer l’expérience du voyage à quelqu’un qui n’a jamais quitté le Canada. Tu peux seulement le vivre en le faisant. Je sais que ça sera particulier de voir de mes yeux la Terre qui flotte dans l’espace.

Comment s’est déroulé le passage d’un personnage privé à un personnage public?
DSJ : Très bonne question. Cela a été une tâche délicate à apprendre dans ce métier. Je suis essentiellement un agent de l’État et les attentes à mon endroit sont très élevées et légitimes. Ça me rappelle constamment que je dois être à mon meilleur. C’est une occasion pour moi de m’améliorer et de toujours m’efforcer de faire les choses correctement et d’être digne de la confiance qu’on m’accorde.

C’est d’ailleurs un des premiers conseils que les astronautes précédents m’ont donnés : tu ne peux jamais utiliser l’excuse que c’est ton opinion personnelle parce que ça ne l’est plus, ce sera toujours l’opinion d’un astronaute canadien.

Est-ce difficile?
DSJ :
Je le vois plutôt comme une opportunité. Il y a beaucoup de jeunes qui me regardent peut-être comme un modèle. Cela me rappelle aussi que j’ai une tribune et que c’est un privilège. Il faut l’utiliser avec précaution.

Avez-vous déjà pensé à ce qu’il arrivera après votre carrière d’astronaute?
DSJ :
C’est une autre contribution de mes prédécesseurs. Mes mentors astronautes m’ont tous dit : « Commence à y penser tout de suite parce que ça va venir vite! »

Ce n’est pas toujours facile de délaisser ce milieu extraordinaire. Ça doit être une décision difficile à prendre, mais il faut quitter le métier à un moment ou un autre. Donc oui, j’y ai pensé, car ça serait irresponsable pour ma famille de ne pas le faire, mais je vais garder ça pour moi pour l’instant.

À lire aussi: David Saint-Jacques: le chemin qui mène aux étoiles, portrait publié dans le numéro de septembre 2018.

Publicité

À lire aussi

Espace

Des astronomes détectent les traces laissées par les premières étoiles!

Des astronomes américains ont repéré des signaux émis par les toutes premières étoiles de l'Univers.
Marine Corniou 01-03-2018
Espace

Une odeur d’oeufs pourris sur Uranus

Si l'humain pouvait prendre quelques bouffées "d'air" de la planète Uranus, il sentirait une odeur insupportable d'oeufs pourris, selon une équipe internationale de chercheurs.
Annie Labrecque 24-04-2018
Espace

Les secrets bien gardés du cosmos

S’il y a un domaine où le mystère règne en maître, c’est bien celui de la cosmologie.
Marine Corniou 28-06-2018