Publicité
Espace

David Saint-Jacques en quarantaine au Kazakhstan

29-05-2018

L’équipe d’astronautes Anne C. McClain (NASA), Oleg Kononenko (Roscosmos) et David Saint-Jacques qui assurent la relève. Le cas échéant, ils s’envoleront à leur tour le 20 décembre prochain. Photo: Gagarin Cosmonaut Training Center

Lors de chaque lancement vers la Station spatiale internationale, un équipage de relève est présent et peut à tout moment remplacer l’équipage principal en cas d’urgence. David Saint-Jacques est l’astronaute de relève d’Alexander Gerst, de l’Agence spatiale européenne.

« En théorie, je pourrais partir en juin s’il advenait quelque chose à un membre de l’équipage. Évidemment, on ne le souhaite pas, mais en principe, nous sommes prêts. C’est fort peu probable que l’on ait à décoller, mais il y a toujours une équipe disponible pour prendre la relève pour chaque expédition », nous a indiqué David Saint-Jacques, lors d’une entrevue téléphonique réalisée en avril. Cela sert en quelque sorte de répétition générale pour sa propre mission qui, elle, s’envolera officiellement le 20 décembre prochain.

Séjour en quarantaine

Les astronautes de l’équipage principal ainsi que les remplaçants sont donc actuellement en quarantaine à Baïkonour au Kazakhstan avec les membres de leur équipe, dont Raffi Kuyumjian, le médecin des astronautes de l’Agence spatiale canadienne. « Les astronautes sont en quarantaine pendant au moins deux semaines avant le lancement afin d’éviter les maladies respiratoires ou digestives, explique Raffi Kuyumjian. On garde ainsi les gens en bonne santé et on les isole du monde extérieur avant le lancement ». Imaginez qu’un astronaute souffre de gastroentérite pendant son séjour dans la Station spatiale… Bonjour la contagion, dans un endroit aussi confiné!

« Les gestionnaires de l’Agence spatiale canadienne, par exemple, ne peuvent pas rencontrer David en personne. Ils seront dans une salle, séparée par une grande vitre, pour discuter avec lui. On procède de cette façon depuis des décennies pour limiter les contacts », souligne Raffi Kuyumjian.

Pendant ce retrait forcé, les astronautes sont soumis à des évaluations médicales, révisent leurs procédures de vol et s’entraînent quotidiennement.

Dans le cas où tout se déroulerait comme prévu, David Saint-Jacques reviendrait ensuite à Houston pour continuer sa préparation. « Après, ce sera mon tour pour le vrai décollage! », s’exclame l’astronaute.

Publicité

À lire aussi

Espace

Cérès, le feu sous la glace

Sous ses airs insignifiants de « planète naine », Cérès est pleine de surprises. On vient d'y confirmer la présence de glace.
Marine Corniou 19-12-2016
Espace

Un tandem d’étoiles localisé après 600 ans

Une étrange étoile apparaît pendant 14 jours dans la constellation du Scorpion.
Marine Corniou 13-10-2017
Espace

La comète Lovejoy

Merci à Philippe Moussette pour sa photo de la comète Lovejoy.
Québec Science 15-01-2015