Publicité
Espace

De l’eau liquide découverte sur Mars

25-07-2018

Mars Express. Image: ESA – D. Ducros

Cette fois, c’est assez clair : il y a bel et bien de l’eau liquide sur Mars, cachée sous la calotte glaciaire du pôle sud.

Un lac souterrain vient d’être découvert par la sonde européenne Mars Express qui orbite autour de la planète rouge depuis 15 ans.

Entre 2012 et 2015, la sonde a envoyé des signaux radar capables de pénétrer à plusieurs kilomètres dans le sol et a analysé le temps qu’ils mettaient à se réfléchir, qui dépend des matériaux rencontrés. Une équipe de scientifiques italiens a publié les résultats dans Science et interprète la présence d’une zone « brillante » (sur l’image ci-dessous) comme « une interface entre la glace et une quantité d’eau liquide stable ».

La zone en question, située à 1,5 km sous terre, s’étend sur une vingtaine de kilomètres. « L’eau est là, nous n’avons plus de doute », a déclaré le co-auteur de la publication Enrico Flamini, lors d’une conférence de presse.

Détection d’eau par radar. Image: ESA/NASA/JPL/ASI/Univ. Rome

Des doutes… enfin levés

Ce n’est pas la première fois qu’on soupçonne la présence d’eau liquide sur la planète rouge. En 2015, l’observation de coulées sombres, nommées RSL, pour « Recurring slope lineae », qui vont et viennent en fonction des saisons, laissait penser que des eaux saumâtres coulaient encore.

Mais en 2017, une étude venait contredire cette interprétation, arguant que les RSL étaient plutôt constituées de sable. Cette nouvelle étude met donc fin au débat, même si certains scientifiques ont appelé à la prudence quant à l’interprétation des résultats…

Source de vie?

Pour rester liquide aux températures glaciales qui règnent dans le sous-sol martien, l’eau est probablement saturée de sels minéraux et de perchlorates, ce qui rend son « habitabilité » peu probable, selon plusieurs scientifiques.

Il n’empêche que la découverte d’un tel volume d’eau liquide est une nouvelle de taille. On sait depuis longtemps que Mars a déjà abrité des cours d’eau et des lacs, et même probablement un large océan, il y a de cela 3 ou 4 milliards d’années quand le climat y était plus chaud et l’atmosphère plus épaisse. « Beaucoup d’indices montrent qu’il y a eu de l’eau liquide par le passé, avec des rivières et des lacs d’eau douce. On sait qu’il y a encore aujourd’hui des calottes glaciaires et de l’eau souterraine gelée », expliquait récemment en entrevue avec Québec Science Richard Léveillé, géochimiste à l’Université McGill et ancien chercheur à l’Agence spatiale canadienne.

« Cette découverte excitante est un point culminant pour la science planétaire et va nous permettre de mieux comprendre l’évolution de Mars, l’histoire de l’eau sur cette voisine de la Terre et son habitabilité », s’est réjoui Dmitri Titov, responsable du projet Mars Express à l’Agence spatiale européenne.

Publicité

À lire aussi

Espace

La sonde New Horizons se prépare à survoler Ultima Thulé

La sonde New Horizons survolera le 1er janvier 2019 un objet de la ceinture de Kuiper, 2014 MU69, aussi appelé Ultima Thulé.
Marine Corniou 01-12-2018
Espace

Sur les pistes d’une vie extraterrestre

Les astrophysiciens québécois sont devenus experts dans le développement de caméras et d’instruments de pointe. Leur but : photographier et repérer de nouvelles planètes orbitant autour d’étoiles lointaines, et analyser leur composition chimique.
Marine Corniou 16-11-2012
Espace

Que voit-on sur l’image du trou noir M87?

Ça y est, la première image d’un trou noir a été publiée! Mais que voit-on au juste sur cette image? D’abord, il s’agit du trou...
Marine Corniou 10-04-2019