Publicité
Espace

La station Tiangong-1 va-t-elle nous tomber sur la tête?

28-03-2018

Crédit: China Manned Space Engineering Office

La station spatiale chinoise Tiangong-1, en déroute, doit tomber dans l’atmosphère terrestre dans les prochains jours. Mais où?

Lancée en 2011 par la Chine, Tiangong-1 est une petite station qui a accueilli des taikonautes en 2012 et 2013. En 2016, le contact avec la station a été perdu. Hors de contrôle, celle-ci est désormais en train de retomber vers la Terre à la vitesse vertigineuse de 28 000 km/h, et devrait franchir l’atmosphère autour du week-end de Pâques 2018, probablement lundi.

Le ciel va-t-il nous tomber sur la tête? Si quelques pièces tomberont peut-être jusqu’au sol, il est fort probable que la station, de la taille d’un autobus scolaire, se désintègre entièrement en brûlant dans l’atmosphère. Les points de chute de débris potentiels, impossibles à prévoir précisément, excluent les altitudes les plus nordiques, et donc le Canada.

Compte tenu de la surface des océans, et de la densité des zones où pourraient tomber les débris, l’Agence spatiale européenne (qui a produit la carte ci-dessous) a estimé à 1 chance sur 300 billions le risque qu’un individu donné se prenne un morceau sur la tête, soit 10 millions de fois moins de risques que d’être frappé par la foudre.

Plusieurs astronomes, dont ceux du Virtuel Telescope Project, ont les yeux rivés vers le ciel pour surveiller la trajectoire de la station en direct.

 

Publicité

À lire aussi

Espace

Derniers préparatifs avant le lancement de BepiColombo

Ulrich Reininghaus, le responsable du projet BepiColombo à l'Agence spatiale européenne, revient sur les préparatifs de ce long voyage.
Marine Corniou 02-08-2018
Espace

Que voit-on sur l’image du trou noir M87?

Ça y est, la première image d’un trou noir a été publiée! Mais que voit-on au juste sur cette image? D’abord, il s’agit du trou...
Marine Corniou 10-04-2019
Espace

Mission Voyager: 40 ans de succès

Il y a 40 ans, la NASA lançait, à quelques jours d’intervalle, les deux sondes Voyager 1 et 2. Depuis, elles ne cessent de s’éloigner de la Terre, repoussant les limites de l’exploration spatiale.
Marine Corniou 25-08-2017