Publicité
Espace

Il y a bel et bien de la vapeur d’eau sur Europe!

21-11-2019

Europe. Crédit: NASA

C’est confirmé: il y a bien de la vapeur d’eau à la surface d’Europe! Et elle est éjectée à un débit suffisant pour remplir une piscine olympique en quelques minutes, affirment des chercheurs de la NASA.

Ceux-ci ont directement détecté la présence de molécules d’eau en observant Europe avec l’observatoire Keck, relatent-ils dans la revue Nature Astronomy.

Voilà qui confirme une chose: cette lune de Jupiter est bien l’une des cibles prioritaires pour la quête de la vie extraterrestre. « Bien que les scientifiques n’aient pas encore détecté d’eau liquide directement, notre équipe a trouvé le second meilleur indice : de l’eau sous forme de vapeur », a déclaré le chercheur principal, Lucas Paganini, dans un communiqué de presse.

La surprise n’est pas totale. Plusieurs études avaient déjà suggéré qu’Europe pouvait contenir de l’eau liquide sous sa surface glacée, et que celle-ci jaillissait sous forme de geysers intermittents en surface.

Ainsi, des images prises par le télescope spatial Hubble en 2012 évoquaient la présence de gros jets s’élevant à 200 kilomètres au-dessus de la surface, dans une région d’Europe plus chaude que la moyenne. Mais la faible résolution des images laissait planer le doute… En 2018, la réanalyse de données obtenues 20 ans plus tôt par la sonde Galileo révélait des perturbations du champ magnétique probablement dues aux geysers.

Les molécules d’eau émettent des fréquences spécifiques de lumière infrarouge lorsqu’elles interagissent avec le rayonnement solaire.
Crédits: Michael Lentz/NASA Goddard

Cette fois, les astronomes ont effectué une observation directe de molécules d’eau au moyen du spectrographe de l’observatoire Keck, qui analyse la composition chimique des atmosphères planétaires grâce à la lumière infrarouge qu’elles émettent ou absorbent.

En 17 nuits d’observations (entre 2016 et 2017), l’équipe n’a toutefois décelé qu’une seule fois le signal. En date du 26 avril 2016, ils ont mesuré une émission d’environ 2 300 tonnes de vapeur d’eau par seconde.

Bonne nouvelle: une mission de la NASA sera lancée d’ici quelques années pour explorer Europe d’un peu plus près. Nommée Clipper, la sonde fera environ 44 survols de la lune à moins de 100 km de sa surface, descendant même jusqu’à 25 km. De quoi échantillonner le matériel éjecté par les geysers et mieux comprendre le fonctionnement de cette petite lune.

Les deux télescopes Keck, à Hawaï. Photo: Keck Observatory

Publicité

À lire aussi

Espace

La NASA va lancer Dragonfly pour explorer Titan

La NASA a tranché sur sa prochaine grande destination: ce sera Titan, une lune de Saturne. La sonde Dragonfly devrait partir en 2026 et arriver vers Titan en 2034.
Marine Corniou 28-06-2019
Espace

Éclipse totale de lune

Qu'est-ce qu'une éclipse de lune?
Pierre Sormany 14-09-2015
Espace

Que sont réellement les «ovnis»?

La nature des objets volants non identifiés nous échappe. Mais pas de panique!
Etienne Masse 09-07-2018