Publicité
Santé

COVID-19: l’OMS déclare l’état de pandémie

11-03-2020

Virus causant le COVID-19 que l’on voit ici en jaune sous microscopie électronique. Image: NIAID Rocky Mountain Laboratories (RML), U.S. NIH

Cet article n’est pas récent et les connaissances scientifiques sur la COVID-19 évoluent continuellement. Nous vous invitons à consulter nos derniers articles.

Le directeur général de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a annoncé en conférence de presse le 11 mars que l’on fait maintenant face à une pandémie de la COVID-19.

Avec environ 120 000 cas diagnostiqués dans 110 pays et territoires, l’infection au coronavirus SARS-CoV-2 ne semble pas s’essouffler. L’OMS s’attend à ce que le nombre de cas et de décès continue à grimper dans plusieurs pays.

«Nous sommes profondément préoccupés à la fois par les niveaux alarmants de propagation et de gravité et par les niveaux alarmants d’inaction. Nous avons donc estimé que la COVID-19 peut être qualifié de pandémie», a déclaré Tedros Adhanom Ghebreyesus, le directeur général de l’OMS.

Pour autant, l’OMS signale que «les pays peuvent encore changer le cours de cette pandémie» et qu’elle est encore contrôlable. L’organisation demande à tous les pays de prendre des «mesures urgentes et agressives» contre le virus.

Que signifie le terme pandémie?

Selon l’OMS, «on parle de pandémie en cas de propagation mondiale d’une nouvelle maladie». Par exemple, le VIH/SIDA, qui a emporté plus de 30 millions de personnes, est considéré comme une pandémie depuis les années 1980.  On parle aussi de pandémie dans le cas de la grippe espagnole, qui a sévi en 1918, en causant un lourd bilan : entre 50 et 100 millions de morts.

Plus récemment, en 2009, l’OMS avait élevé le statut de la grippe A(H1N1) au niveau de pandémie. La maladie était causée par un nouveau virus et avait provoqué le décès d’environ 16 000 personnes.

La situation – en date du 11 mars 2020

Selon le site web de l’Agence de la santé publique du Canada, en date du 11 mars, 93 cas ont été détectés au Canada dont 4 confirmés au Québec. Le premier décès a été rapporté en Colombie-Britannique.

À travers le monde, l’Organisation mondiale de la santé déclare plus de 113 000 cas et 4 000 décès. La très grande majorité des cas, plus de 80 000, ont été déplorés en Chine.

Une épidémie au Canada?

Selon un groupe de médecins torontois, qui a publié récemment une analyse dans Canadian Medical Association Journal, la propagation du virus est inévitable au sein de la population canadienne. D’après les données qu’ils ont recueillies (du 20 janvier au 19 février 2020) auprès de huit centres hospitaliers de la région torontoise, «95% des cas sous investigation ne sont pas gravement malades et ne nécessitent pas d’hospitalisation». C’est pourquoi les médecins suggèrent d’étendre un plan d’action bien au-delà des hôpitaux. S’il y a une hausse de cas, les hôpitaux subiront un afflux important de patients. Le gouvernement québécois met d’ailleurs en place trois cliniques spécialisées à cet effet.

Le gouvernement fédéral a annoncé une enveloppe d’un milliard de dollars pour la lutte contre le coronavirus. Cela comprend notamment des mesures pour aider l’économie canadienne ainsi qu’au moins 275 millions pour la recherche sur le coronavirus.

Que devriez-vous faire pour vous protéger?

  • Appliquez les règles de base d’hygiène en évitant de toucher vos muqueuses (nez, bouche, yeux).
  • Lavez-vous les mains avec de l’eau savonneuse pendant au moins 20 secondes.
  • Toussez à l’intérieur de votre avant-bras.
  • Évitez les contacts avec les personnes malades ainsi que les poignées de main.

Il est bon de rappeler que l’infection entraîne, chez environ 80% des gens, des symptômes grippaux bénins comme la fièvre, la fatigue et une toux sèche. Cependant, environ 15% des malades ont besoin d’être hospitalisés, un taux très élevé par rapport à la grippe saisonnière notamment. L’OMS indique que «les personnes âgées et celles qui ont des problèmes médicaux préexistants sont exposées à un risque de maladie plus grave».

À lire aussi:

Tous nos articles sur le coronavirus

 

Centre sportif chinois transformé en hôpital pour le traitement centralisé des personnes infectées par le coronavirus SARS-CoV-2. Image: Wikimedia Commons

Coronavirus: les effets de la quarantaine

Représentation du MERS, coronavirus cousin du 2019-nCoV. Source: Scinceside

Que sait-on sur la contagiosité et la dangerosité du coronavirus?

Publicité

À lire aussi

Santé

Quelles séquelles pour les patients guéris de la COVID-19?

Il faudra réaliser des études pour déterminer si le virus aura eu des impacts à long temp sur le corps humain, et bien au-delà du système pulmonaire.
Annie Labrecque 24-04-2020
Santé

L’exposition au plomb serait responsable du tiers des décès par maladies cardiovasculaires

L'exposition au plomb serait responsable de dizaines de milliers de morts chaque année aux États-Unis.
Marine Corniou 12-03-2018
Santé

Quand le vaccin arrivera, sera-t-il déjà « périmé » ?

Les chercheurs apprennent encore à connaître le virus de la COVID-19, mais jusqu’à maintenant, il n'existe pas de grandes différences entre les souches du virus en Chine et celles qui circulent ailleurs dans le monde, ce qui est encourageant.