Publicité
Santé, Sciences

Les hommes de Neandertal se soignaient à l’aspirine

10-03-2017

Les hommes de Neandertal se soignaient déjà à « l’aspirine ». C’est ce que révèle, entre autres choses, une étude parue dans Nature, qui décrit l’analyse du tartre retrouvé sur des dents de quatre Néandertaliens.

En se formant, le tartre a emprisonné des molécules et des microorganismes qui donnent, des milliers d’années plus tard, des indices sur le régime alimentaire de ces homininés, qui vivaient sur le territoire actuel de la Belgique il y a plus de 40 000 ans.

Résultat: leur diète comprenait beaucoup de viande, y compris du rhinocéros laineux et du mouflon, caractéristiques des steppes de l’époque.

En revanche, chez des hommes de Neandertal découverts en Espagne (site de El Sidrón), le régime était plutôt composé de champignons, de noix de pin, d’écorce et autres produits de la forêt. En 2014, une autre étude portant sur des excréments avait déjà montré que ces populations consommaient des végétaux et des noix.

Plantes médicinales

Enfin, l’équipe australienne a mis en évidence des traces d’automédication chez un individu qui souffrait d’un abcès dentaire et d’une parasitose gastrointestinale (comme le montre l’ADN retrouvé dans sa plaque dentaire).

Cet individu, clairement malade, mâchait du peuplier, qui contient de l’acide salicylique, l’ingrédient actif de l’aspirine (voir notre reportage sur l’aspirine ici).

Et ce n’est pas tout! Les chercheurs ont aussi décelé des traces d’un champignon produisant un antibiotique (Penicillium), révélant que les Néandertaliens maîtrisaient bien les plantes médicinales et « connaissaient » la pénicilline, 40 000 avant sa découverte par Alexander Fleming.

Image: UNiesert/Frank Vincentz (montage: Abuk SABUK)

Publicité

À lire aussi

Santé

Recyclage des produits électroniques: des travailleurs exposés à des substances inquiétantes

Les travailleurs québécois affectés au recyclage des produits électroniques sont exposés à des substances pouvant interférer avec le système hormonal, selon une nouvelle étude. 
Annie Labrecque 29-01-2020
Sciences

Lumière!

Dossier spécial sur la lumière réalisé en collaboration avec le réseau des Universités du Québec.
Marine Corniou 08-06-2017
Sciences

Trois-Rivières: un site pour étudier la décomposition des corps

La mort n'aura plus de secret pour une équipe de l'UQTR, alors qu'un laboratoire unique y verra le jour: un site extérieur pour étudier la décomposition du corps humain.
Laurie Noreau 30-04-2018