Publicité
Sciences

Une bouteille sans pitié pour les fonds de ketchup

25-04-2019

Photo: Shutterstock

Un traitement ingénieux pourrait mettre fin à ce ketchup qui refuse de sortir de la bouteille.

S’il vous est arrivé à un moment ou un autre de vouloir extraire, sans succès, le restant de ketchup ou de shampoing de sa bouteille, cette étude est pour vous. En effet, des ingénieurs du Massachusetts Institute of Technology (MIT), aux États-Unis, ont conçu une surface qui diminue les frictions, presque en totalité, permettant au contenu de glisser facilement selon les résultats publiés dans ACS Applied Materials & Interfaces. Ce produit a été développé en 2009, mais ils l’ont bonifié depuis pour que même les mélanges les plus épais et les plus collants n’y résistent pas.

Ce nouveau type de revêtement minimiserait les pertes (enfin, on viendra un jour à bout de tout le ketchup) pour des produits de consommation tels que peinture, pâte dentifrice et médicament. Il pourrait aussi améliorer le fonctionnement des batteries à flux, qui renferment des électrolytes à l’état liquide et dont la performance serait optimisée.

Quel est le secret derrière ce revêtement archi glissant?

La « recette » de ce revêtement, qui n’est pas encore sur le marché, n’est pas dévoilée, mais les ingénieurs du MIT indiquent que celui-ci est composé d’une surface texturée à l’échelle nanométrique sur laquelle ils ont appliqué un lubrifiant nommé LIS (lubricant-impregnated surface) qui reste imbriqué. Les liquides, même collants, glissent aisément sur la surface lorsqu’elle est placée à un certain angle.

Image: MIT

Publicité

À lire aussi

Sciences

L’amour au temps de Neandertal

Homo sapiens et Neandertal ont eu des relations très rapprochées. Une équipe de généticiens québécois vient de confirmer qu’il y a même eu métissage.
Marine Corniou 22-09-2011
Sciences

Chocolat naturellement rose

Après le chocolat noir, blanc et au lait, voici la nouvelle catégorie de chocolat : le rubis.
Annie Labrecque 13-09-2017
Sciences

Chambre anéchoïque: un lieu où le son est pur

Dans la chambre anéchoïque de l'IRCAM, à Paris, les acousticiens étudient la musique dans toute sa finesse.
Alexis Riopel 18-12-2018