Publicité
Sciences

Des nanoparticules pour réchauffer les organes?

01-03-2017

On en a tous fait l’expérience: lorsqu’on plonge un glaçon dans l’eau, il craque en se réchauffant.

Ce phénomène, anodin lorsqu’il survient dans notre verre de limonade, est un véritable problème en médecine. Car les différents tissus congelés ou vitrifiés, comme des embryons ou des ovocytes, par exemple, peuvent eux aussi se craqueler lorsqu’on les décongèle.

C’est d’ailleurs en partie pour cela qu’il est encore impossible de congeler des organes entiers pour les transplanter ensuite, comme nous expliquions dans l’article « Organes sur la glace » en janvier dernier.

Une équipe de l’université du Minnesota a toutefois trouvé une astuce pour réchauffer rapidement les tissus congelés sans les endommager: des nanoparticules d’oxyde de fer, recouvertes de silicone. Lorsqu’on les place dans la solution où baigne l’échantillon et qu’on les excite avec un courant magnétique, elles génèrent de la chaleur de façon uniforme, ce qui permet de limiter les fissures, par rapport au réchauffement convectif classique. Les tissus ainsi réchauffés (cellules de peau humaine, fragments de coeur et d’artères de porc) n’ont pas été endommagés, selon l’article paru dans Science Translational Medicine.

Reste bien sûr à peaufiner la technique pour qu’elle fonctionne aussi sur des organes entiers, mais les chercheurs, menés par Navid Manuchehrabadi, spécialiste en cryopréservation, sont optimistes…

Ils rappellent dans le communiqué que 60% des coeurs et des poumons recueillis sur des donneurs pour des greffes sont inutilisables, car ils n’ont pas pu être conservés suffisamment longtemps.

Credit: Manuchehrabadi et al., Science Translational Medicine (2017)

Publicité

À lire aussi

Sciences

Visualiser les insectes au scanner

Des chercheurs ont utilisé une technique d'anesthésie inédite pour visualiser au scanner l'intérieur d'insectes vivants.
Québec Science 12-09-2017
Sciences

L’esprit vif et l’oeil alerte grâce à Super Mario!

Les jeux vidéo auraient des vertus cognitives pour les 7 à 77 ans !
Simon Coutu 23-10-2014
Sciences

« Notre but ultime? Séquencer le génome complet d’un fondateur du Québec »

Retrouver un des fondateurs du Québec dans un cimetière constitue un objectif scientifique important. La généticienne Claudia Moreau explique pourquoi.
Sylvain Lumbroso 15-11-2016