Publicité
Sciences

Gare aux super-bactéries issues de l’élevage

23-11-2013

C’est de plus en plus clair: l’abus d’antibiotiques chez les animaux est un danger pour la santé humaine (voir notre reportage Dinde dodue (mais dopée?)).

En 2003, la majorité des couvoirs du Québec produisant des poulets à griller effectuaient des injections de ceftiofur (un antibiotique) dans les œufs avant leur éclosion pour prévenir les infections à l’E. coli (pratique par ailleurs interdite aux États-Unis).

Le ceftiofur n’est pas utilisé chez l’homme, mais il s’apparente à la ceftriaxone, un
antibiotique très important en médecine. En réaction aux préoccupations de santé publique, les propriétaires de couvoirs du Québec ont volontairement cessé l’utilisation de ceftiofur en 2006.

Les résultats ont été immédiats: la proportion d’E. coli résistant au ceftiofur a baissé de 65% à 7% chez les volailles et le taux d’E. coli résistant au ceftriaxone chez l’humain a parallèlement diminué de 31% à 8%! De quoi confirmer la corrélation entre les résistances observées chez les animaux et celles qui donnent du fil à retordre aux médecins.

Malheureusement, le ceftiofur a été partiellement réintroduit, en 2007, pour des raisons économiques, et le nombre de souches d’E. coli et de salmonelles résistantes ne cesse d’augmenter depuis.

Plus récemment, en Caroline du Nord, l’équipe de Christopher Heaney, chercheur à la Johns Hopkins Bloomberg School of Public Health, a étudié les staphylocoques dorés
présents dans les fosses nasales d’environ 200 éleveurs. Les scientifiques ont démontré que, chez les travailleurs des élevages bovins industriels, les staphylocoques étaient 2 fois plus susceptibles de résister à la méticilline et 19 fois plus à la tétracycline que ceux prélevés chez les employés des élevages «sans antibiotiques».

Notons que ces bactéries sont la bête noire des hôpitaux, car elles résistent à de plus en plus de molécules, notamment la méticilline et la tétracycline.

Publicité

À lire aussi

Sciences

Québec Science a besoin de votre appui

Québec Science a poursuivi, en 2014, son excellent travail de pertinence et de rigueur. Ses lecteurs lui sont fidèles, et nous les en remercions. Mais la dernière année a été difficile, dans le monde du magazine, au Québec en particulier. L'éditeur Pierre Sormany présente son bilan.
Pierre Sormany 08-01-2015
Sciences

Orgue et délices

Le plus imposant des orgues jamais construits par Casavant Frères vient d’être livré à l’Orchestre symphonique de Montréal. Et il doit maintenant sonner juste!
Dominique Forget 19-09-2013
Sciences

Microbiome: Ventre fantastique

Plus complexes que nous l’imaginions, nos intestins constitueraient un deuxième cerveau et abriteraient une biodiversité microbienne inouïe. Le microbiome: un champ d’exploration qui révolutionne la médecine.
Fabien Gruhier 19-10-2015