Publicité
Sciences

Ils ont trouvé le bison de Higgs

24-11-2016

Sur les parois de plusieurs grottes préhistoriques en France, d’étranges bisons ont été dessinés, il y a plus de 15 000 ans. Qui sont-ils?

Ces bisons à petites cornes ne ressemblent ni aux bisons eurpéens actuels ni aux bisons des steppes qui peuplaient l’Ancien Continent durant la période glaciaire. Des dessins ratés?

Pas du tout. Grâce à eux, des scientifiques australiens viennent de résoudre une énigme génétique qui les taraudait depuis une quinzaine d’années.

Ils étaient en effet tombés, en analysant l’ADN extrait d’os de bisons anciens, sur une espèce inconnue. Ils l’avaient baptisée « bison de Higgs » en référence à la particule que les physiciens ont passé 50 ans à traquer.

Mais cet ADN ancien était endommagé et les chercheurs se demandaient si l’espèce avait vraiment existé.

C’est en interrogeant des préhistoriens français qu’ils ont eu la réponse: nos ancêtres avaient, par leurs dessins, très bien documenté ce ruminant.

L’étude parue dans Nature Communications révèle ainsi que le bison de Higgs est issu d’une hybridation ayant eu lieu il y a 120 000 ans entre un aurochs (l’ancêtre de nos bovins actuels) et un bison des steppes.

 

Publicité

À lire aussi

Sciences

La bosse de la musique

On dit souvent que les virtuoses ont une excellente oreille. Les neuroscientifiques croient plutôt que c’est entre les deux oreilles que se situe l’explication du génie musical.
Catherine Girard 20-07-2012
Les 10 découvertes de 2018

Gauchères ou droitières, les molécules chirales se révèlent

Certaines molécules sont parfois gauchères, parfois droitières. Elles ont également des temps de réaction inégaux lorsque bombardées par des lasers.
Joël Leblanc 03-01-2019
Sciences

À voile et à vapeur

Hauts-fonds, battures, écueils, brume, sans compter les corsaires et les pirates. Naviguer sur le Saint-Laurent n'a jamais été de tout repos. Cela mérite d'être raconté.
Raymond Lemieux 21-07-2016