Publicité
Sciences

La défense étonnante du narval

15-08-2017

Des scientifiques canadiens ont découvert un nouvel usage à la défense du narval: chasser le poisson!

Cette «corne» torsadée, et faite d’ivoire, qui peut atteindre jusqu’à 3 m de long, demeure entourée de mystère. Des chercheurs ont avancé qu’elle jouerait un rôle dans le système d’écholocalisation de l’animal et serait impliquée dans la sélection sexuelle. Mais voilà que la technologie a révélé une autre utilité à la défense du cétacé qu’on surnomme la licorne de mer.

Au printemps dernier, des drones de Pêches et Océans Canada ont suivi un groupe de narvals qui s’approchait d’un banc de morues polaires dans le détroit de Tremblay, au Nunavut. À leur grand étonnement, les chercheurs ont observé un narval se servir de sa défense comme une massue pour assommer sa proie avant de la manger. Décidément, cet appendice est polyvalent!

Publicité

À lire aussi

Sciences

Maîtriser le monde quantique

Certains problèmes mathématiques complexes dépassent la capacité des ordinateurs classiques. Seule la physique quantique permettra de dépasser leurs limites.
Québec Science 30-11-2012
Sciences

Du joug au jeu

Pendant trois siècles, les Québécois ont partagé leur quotidien avec les chevaux. En cette Année internationale de la médecine vétérinaire, l’alliance est toujours bien vivante. Elle se renouvelle aujourd’hui par l’équitation et par l’art.
Sciences

Animaux: un monde d’intelligences

Longtemps dominée par l'anthropomorphisme, l'étude de l'intelligence animale prend désormais une nouvelle tournure.
Marine Corniou 21-07-2015