Publicité
Sciences

La graisse brune: une alliée contre le froid

23-02-2017

C’est désormais prouvé: la graisse brune est essentielle à l’organisme dans la lutte contre le froid. Le rôle de ce tissu adipeux? Produire de la chaleur à partir de la graisse ‘normale’, celle que le corps emmagasine.

C’est ce que démontre une étude d’André Carpentier, endocrinologue et chercheur au Département de médecine de la Faculté de médecine et des sciences de la santé (FMSS) et au Centre de recherche du Centre hospitalier universitaire de Sherbrooke (CRCHUS).

La graisse brune est un tissu adipeux qui « contient beaucoup de mitochondries, de petites fournaises qui fabriquent de l’énergie à partir du gras et du sucre. Les mitochondries sont dotées d’une protéine leur permettant de produire de la chaleur en brûlant directement des graisses. En effet, lorsque le corps est exposé au froid, la graisse brune consomme une quantité significative d’énergie déjà stockée dans ses cellules sous forme de gouttelettes. C’est-ce qui rend ce tissu si unique et essentiel dans la lutte contre le froid », peut-on lire dans le communiqué de l’Université de Sherbooke.

Nous vous parlions de ce tissu dans notre numéro spécial sur le froid.

Dans une nouvelle étude publiée dans Cell metabolism, « l’équipe d’André Carpentier est parvenue à bloquer artificiellement l’activation de la graisse brune, lorsque le corps est exposé au froid. Le corps humain cherche alors à se défendre autrement contre le froid : il frissonne! », poursuit le communiqué, qui mentionne qu’il s’agit de la première étude à prouver hors de tout doute le rôle physiologique de la graisse brune chez les êtres humains.

Publicité

À lire aussi

Sciences

L’huile d’olive et son histoire millénaire

L'huile d'olive a une histoire riche. Un spécialiste raconte la découverte d'une ancienne huilerie grecque.
Martine Letarte 27-10-2016
Sciences

Souris sur catalogue

Un catalogue propose près de 8 000 «modèles» de souris de laboratoire. Pour le bénéfice des chercheurs. Éthique, ce commerce?
Dominique Forget 21-07-2015
Sciences

Faut-il augmenter le trafic sur le St-Laurent?

À cargaison équivalente, le navire émet moins de gaz à effet de serre que le train ou le camion.