Publicité
Sciences

Dépistage: la marque du cancer

21-09-2012

C’est vrai pour toutes les maladies, et pour les cancers en premier lieu: plus le diagnostic est posé tôt, meilleures sont les chances de guérison.

Or, les cellules qui deviennent cancéreuses sont le siège d’un véritable «chaos» moléculaire qui peut théoriquement être détecté dès qu’il apparaît.

Dans une cellule tumorale, les gènes ne s’expriment pas normalement; les chromosomes se multiplient; les protéines sont déformées. «Même les ARN, ces petites molécules messagères qui permettent de “traduire” les gènes en protéines, présentent un profil anormal», explique Jean-Philippe Brosseau, chercheur en biologie moléculaire à l’Université de Sherbrooke.

En com­parant les variants d’ARN présents dans des cellules de cancer de l’ovaire à ceux des cellules ovariennes saines, le doctorant, qui travaille avec la Chaire de recherche du Canada en génomique et ARN catalytique, a détecté une dizaine d’ARN propres aux cellules can­­cé­reuses. «C’est une sorte de signature du cancer ovarien que l’on pourrait repérer très tôt, dès les premiers stades», précise-t-il. De quoi gagner un temps précieux, quand on sait que les trois quarts de ces cancers sont diagnostiqués à un stade avancé. Le taux de survie 5 ans plus tard n’est alors que de 30% (contre 85% si le cancer est détecté au premier stade).

L’équipe de Sherbrooke s’intéresse aussi de près au cancer du sein, le plus fréquent chez les femmes. En 2008, les chercheurs ont mis en évidence une série de 41 marqueurs ARN typiques dont on pourrait vérifier la présence dans des cellules prélevées par biopsie. À terme, il sera peut-être même possible de dépister le mal grâce à une simple prise de sang.

Lire la suite dans notre numéro d’octobre 2012

Publicité

À lire aussi

Sciences

Le forçage génétique pour combattre la malaria?

Grâce au forçage génétique, les chercheurs peuvent modifier le bagage génétique des insectes envahisseurs et pourraient ultimement éradiquer la malaria. Cette technologie soulève beaucoup d’engouement, mais aussi des questions éthiques.
Annie Labrecque 26-04-2018
En partenariat avec la Fédération des cégeps
Sciences

Cégépiens et apprentis chercheurs

Lorsqu'on pense à la recherche fondamentale, on a souvent en tête les études à la maîtrise et au doctorat. Mais si on commençait dès le cégep ?
Martine Letarte 18-04-2018
Sciences

Les chimpanzés aussi coopèrent!

Les humains n'ont pas l'apanage de la coopération. Les chimpanzés préfèrent, eux aussi, l'entraide à la compétition.
Marine Corniou 23-08-2016