Publicité
Sciences

La tortue, grande gagnante de la course contre le lièvre

30-08-2018

Photo: Pixabay

Ce n’est pas qu’une fable d’Ésope. S’ils devaient s’engager dans une éternelle course, la tortue triompherait contre le lièvre, selon un chercheur américain.

Même si le lièvre bouge beaucoup plus rapidement, la vitesse lente et constante de la tortue la mènerait la première au fil d’arrivée de la vie, selon les calculs d’Adrian Bejan, de l’université de Duke, aux États-Unis, qui a publié son étude dans Scientific reports.

« Il y a deux modes de vie chez les animaux: l’un avec une alimentation constante et un sommeil quotidien et l’autre avec de brèves périodes d’alimentation entrecoupées de longues siestes pendant la journée », explique le chercheur dans un communiqué de presse.

Selon ses analyses qui comprennent la vitesse de plusieurs animaux se déplaçant sur terre, dans les airs et dans l’eau, les plus rapides, comme le guépard, s’avèrent les plus lents lorsqu’on fait la moyenne de leurs déplacements pendant toute une vie. Par exemple, les animaux de pâturage vont constamment se mouvoir alors que le prédateur, comme le loup, passera la majeure partie de sa vie au repos ou immobile, en surveillant sa proie du coin de l’œil.

À quoi servent ces observations? Dans une étude précédente, le chercheur, qui est ingénieur en mécanique, démontrait que la vitesse des animaux a tendance à s’accentuer avec leur masse corporelle. Il compare et applique ces résultats à l’industrie aéronautique. En ayant en main les données de centaines de modèles d’avions, des plus anciens jusqu’aux plus récents, il remarque qu’en général, plus la taille de l’avion augmente, plus sa vitesse augmente aussi, sauf pour l’avion de chasse moderne. Celui-ci est en quelque sorte le « lièvre » du monde aéronautique. D’après le chercheur, ces modèles peuvent être utilisés pour prédire les tendances et l’évolution de la conception des futurs aéronefs.

Publicité

À lire aussi

Sciences

Les animaux à gros cerveau bâillent plus longtemps

Plus leurs cerveaux sont gros, plus les animaux bâillent longtemps. Pourquoi?
Marine Corniou 25-10-2016
Sciences

Le cycle menstruel reproduit au labo

Cette plaquette met en relation des cellules provenant d'ovaires, de trompes de Fallope, de l'utérus, de son col, du vagin et du foie.
Sciences

L’ancêtre des Britanniques avait-il vraiment la peau noire?

Les ancêtres des Britanniques avaient-ils réellement la peau foncée? La science n'a pas établi clairement la réponse, même si les médias se sont emballés devant cette hypothèse étonnante.
Etienne Masse 05-03-2018