Publicité
Sciences

L’ADN des Autochtones marqué par l’arrivée des Européens

17-11-2016

Les maladies apportées par les colons européens au 19e siècle ont fait des milliers de morts chez les peuples autochtones d’Amérique. Ce drame est d’ailleurs toujours inscrit dans leur génome, selon une étude publiée dans Nature Communications.

C’est le cas du moins chez les Tsimshians, un nom qui regroupe trois nations établies en Colombie-Britannique et en Alaska. Leur population a connu un violent déclin au tournant des années 1800 quand elle a été mise en contact avec le virus de la variole, sans avoir pu développer une résistance.

Des généticiens ont séquencé le génome de 25 Tsimshians et l’ont comparé à celui extrait du squelette de 25 de leurs ancêtres qui ont vécu dans la région il y a 1000 à 6000 ans.

Ils ont remarqué des changements importants dans un gène lié au système immunitaire (HLA-DQA1, de son petit nom). Dans les échantillons anciens, il était semblable d’un individu à l’autre, signe qu’il fonctionnait bien pour protéger les personnes des maladies. Le gène présentait cependant toutes sortes de variations chez les Tsimshians toujours en vie. C’est signe qu’il ne les protégeait plus bien des pathogènes à une certaine époque.

L’important déclin de la population qui a suivi une épidémie de variole semble expliquer le phénomène. À l’aide d’une modélisation démographique, les chercheurs ont en effet pu estimer que le virage devait avoir eu lieu il y a environ 175 ans, au moment où leurs effectifs pourraient avoir chuté de 57%, selon eux.

Photo: Bilbiothèque et archives Canada

Publicité

À lire aussi

Sciences

Gluten: Du pain sur la planche

C’est lui qui donne l’élasticité à la pâte à pain, le moelleux à la bûche de Noël. À part ça, il ne sert à rien. Pourquoi ne pas le supprimer, alors?
Hélène Matteau 29-11-2013
Sciences

Ils ont trouvé le bison de Higgs

Un étrange bison dessiné sur les murs de grottes préhistoriques françaises est devenu un sujet de recherche en soi.
Marine Corniou 24-11-2016
Sciences

Fascinante intrication quantique

L'intrication quantique défie l'entendement. Même Einstein en perdait son latin!
Marine Corniou 03-08-2018