Publicité
Sciences

Le cerveau de l’araignée livre ses secrets

13-10-2016

Les araignées sauteuses, qui sont dotées d’une excellente vision pour évaluer leur environnement, entendent-elles les sons?

Plus que la question (et sa réponse), c’est surtout la démarche des scientifiques et leur ingéniosité qui méritent d’être soulignées ici.

Une équipe de l’université Cornell, dans l’état de New York, a en effet implanté de microscopiques électrodes dans le cerveau d’araignées pour visualiser l’activité de leurs neurones en réponse à différents stimuli.

C’est en 2014 que l’équipe a réussi pour la première fois cette prouesse: notons que le cerveau de ces arachnides, de l’espèce Phidippus audax, a la taille d’une graine de pavot!

Et ce n’est pas tout: la physiologie des araignées est différente de celle des vertébrés. Leur corps est rempli d’un liquide, l’hémolymphe, qui leur permet de bouger. Elles n’ont en effet ni muscles ni squelette interne. Elles se déplacent (et sautent, en ce qui concerne les araignées sauteuses), grâce à des variations de pression de l’hémolymphe, qui constitue un véritable système hydraulique.

Le hic, c’est que lorsqu’on tentait d’insérer une électrode dans ces bestioles, l’hémolymphe s’écoulait et l’on tuait invariablement le cobaye… L’équipe de Cornell a mis deux ans à peaufiner sa technique. En faisant un trou minuscule (suffisamment petit pour cicatriser vite), et en construisant un harnais d’immobilisation sur mesure avec une imprimante 3D, les biologistes sont parvenus à mettre en place des électrodes miniatures pour enregistrer l’activité neuronale des araignées.

Dans une étude parue dans Current Biology, ils viennent de montrer qu’en plus de la vision, les araignées ont aussi une audition efficace. Certains neurones sont très réceptifs au bruit, en particulier si la fréquence est comprise entre 80 et 130 Hz, caractéristique du bourdonnement de la guêpe, leur principal prédateur. L’araignée fige lorsqu’elle entend ces sons, même s’ils sont émis à 3 mètres de distance, soit 600 fois la longueur de son corps.

Mais sans oreilles, comment les araignées entendent-elles? Selon les chercheurs, ce sont les trichobotries, les longs poils qui couvrent leurs pattes, qui font office de récepteurs acoustiques. Mystère résolu!

Pour voir une araignée sauteuse en action, voici des images superbes de la BBC:

Photo: Phidippus audax, Kaldari

Publicité

À lire aussi

Les 10 découvertes de 2011

Acidification: l’estuaire tourne au vinaigre

Les eaux du fond de l'estuaire du Saint-Laurent s'acidifient plus vite que les océans. La faune marine encaisse déjà le coup.
Dominique Forget 07-12-2011
Sciences

Les plantes mises à nu

Soumettre un iris à un PET scan ou à une résonance magnétique? Des chercheurs le font au nom du progrès de la botanique.
Sciences

Chambre anéchoïque: un lieu où le son est pur

Dans la chambre anéchoïque de l'IRCAM, à Paris, les acousticiens étudient la musique dans toute sa finesse.
Alexis Riopel 18-12-2018