Publicité
Sciences

Les chauve-souris canadiennes décimées

24-05-2012

Depuis plusieurs années, les chauve-souris d’Amérique du Nord sont victimes d’une étrange maladie, le «syndrome du nez blanc».

Affligées de taches blanches sur leur museau et sur leurs ailes, et présentant une maigreur extrême, elles adoptent des comportements qui les condamnent à une mort certaine. Elles quittent notamment leur site d’hibernation, en plein hiver, pour aller voler à l’extérieur.

Cette maladie, causée par le champignon Geomyces destructans, décime les colonies de chauve-souris d’Amérique du Nord, mais pas celles d’Europe qui semblent immunisées contre le pathogène. Une étude publiée récemment dans PNAS par l’équipe de Craig Willis, du département de biologie de l’université de Winnipeg, tendrait à prouver que le champignon serait venu d’Europe, apporté par un touriste visitant la grotte de Howe, dans l’État de New York, en 2006.

Ce sont près de 17 millions de ces mammifères volants qui auraient succombé, dans 16 États et 4 provinces canadiennes, dont l’Ontario et le Québec. La petite chauve-souris brune, l’espèce la plus commune, risque de s’éteindre complètement d’ici une quinzaine d’années, selon les spécialistes. Un autre dommage collatéral de la mondialisation?

Publicité

À lire aussi

Sciences

Du sang pour tous, tout le temps

Partout dans le monde, des scientifiques cherchent le moyen de pouvoir offrir aux malades du sang universellement compatible, exempt de toute contamination virale ou bactérienne. Des recherches récentes, au Québec et ailleurs, redonnent l’espoir d’y parvenir enfin.
Marine Corniou 13-04-2012
Sciences

Quatre nouvelles détections d’ondes gravitationnelles

Quatre nouvelles collisions de trous noirs ayant produit des ondes gravitationnelles ont été détectées par la collaboration scientifique LIGO-Virgo, portant à 11 le nombre de détections depuis 2015.
Marine Corniou 03-12-2018
Sciences

« L’ADN ancien révolutionne notre compréhension du passé »

L'analyse d'ADN ancien a révolutionné la paléontologie et l'archéologie. Mais certains archéologues ne voient pas d'un bon œil cet engouement pour la génétique.
Marine Corniou 27-06-2019