Publicité
Sciences

Mission CYGNSS: mieux prédire les ouragans

15-12-2016

Jeudi 15 décembre, la NASA a lancé avec succès une fusée Pegasus à l’aide d’un avion porteur, dans le cadre de la mission CYGNSS (pour Cyclone Global Navigation Satellite System). La fusée, accrochée sous l’avion, a été larguée à une altitude de 12,4 km au-dessus de l’océan Atlantique.

Cette mission consiste à positionner au total 8 petits satellites (18 kg chacun) qui devraient permettre de mieux suivre et prédire les ouragans. La fusée en orbite depuis ce matin porte les huit dispositifs.

Ils effectueront des mesures précises des vents à la surface des océans, dans l’oeil des cyclones et autour de ceux-ci, pour améliorer les prévisions concernant leur force et leur intensification (et dans une moindre mesure, leur trajectoire).

Concrètement, la « constellation » de micro-satellites va utiliser et analyser les signaux directs et indirects (reflétés par la mer) provenant des satellites GPS déjà en orbite. Les signaux reflétés donnent des informations sur la « rugosité » de la surface océanique (la quantité d’énergie réfléchie), à partir desquelles on peut déduire la vitesse du vent.

Dans ce reportage sur la « sécheresse » de vents, nous rappelions que les outils de mesure des vents peuvent encore être largement améliorés.

Voici la vidéo du lancement:

Publicité

À lire aussi

Les 10 découvertes de 2015

[10] Dompter les éclairs

Maîtriser l’une des forces les plus impressionnantes de la nature, voilà la prouesse qu’un physicien a réalisée dans son laboratoire, ouvrant ainsi la voie à de multiples applications.
Québec Science 01-12-2015
Les 10 découvertes de 2013

[7] Aux limites de la conscience

Les scientifiques ont identifié une nouvelle forme de coma profond: un état mental jusqu’ici inconnu.
Binh An Vu Van 26-11-2013
Les 10 découvertes de 2015

[1] Pour l’égalité des sexes au labo

Jusqu'ici, pour comprendre la douleur chronique, on a surtout utilisé des souris mâles. Mais les femelles réagissent différemment.