Publicité
Sciences

Moustiques et bas sales

10-07-2017

Lors de ces nuits autour du feu de camp, il y a presque toujours une personne chanceuse qui ne se fait pas manger par les moustiques. Qu’est-ce qui la rend si indésirable face à ces bestioles?

Des chercheurs britanniques se pencheront sur cette préférence gustative chez les moustiques. Ils sont présentement en train de recruter 200 paires de jumeaux qui doivent leur fournir… leurs bas sales! En plaçant ces bas dans un tube ventilé, les chercheurs observeront la réaction des moustiques. Cette odeur les attire-telle? Celle-ci les rebute-t-elle? Si une odeur les fait fuir, les chercheurs analyseront sa composition. Le corps de certaines personnes produit naturellement des émanations chimiques qui repoussent les insectes piqueurs. On pourrait donc créer un nouveau chasse-moustique à partir de ces nouvelles molécules.

Les scientifiques examineront également la génétique du porteur de bas. Selon James Logan, chercheur principal de l’étude, des éléments chimiques appelés cétones sont produites en plus grande quantité chez les gens qui ne se font pas piqués par les moustiques. Il croit que la production de cétones seraient contrôlée génétiquement, d’où l’intérêt de demander la participation de jumeaux.

Cette étude, qui vient à peine de commencer, se déroulera sur une période de trois ans. À suivre!

Photo: Pixabay

À lire aussi:
– Moustiques, mouches noires, brûlots: Piqué au vif!
– Maringouin en flagrant délit (vidéo)
– Moustiques: une vie réglée au quart de tour

 

Publicité

À lire aussi

Sciences

Un cerveau heureux

Rien ne nous condamne à être malheureux, même pas nos gènes.
Catherine Dubé 21-12-2010
Sciences

Un numéro totalement animal!

Nos animaux: enquête sur un mystérieux attachement
Québec Science 21-07-2015
Sciences

Que se passe-t-il dans le corps des sportifs?

Une vaste étude américaine s’apprête à le découvrir grâce à 2700 participants.
Maxime Bilodeau 02-02-2017