Publicité
Sciences

Neandertal aimait les légumes!

26-06-2014

Une nouvelle étude, menée au MIT et publiée dans PLOS One, révèle que, contrairement à ce que l’on imaginait, les hommes de Néandertal n’étaient pas 100% carnivores: ils mangeaient aussi des plantes et des noix.

C’est du moins ce que révèlent leurs excréments, découverts sur le site d’El Salt, au sud de l’Espagne, que ces hominidés occupaient il y a 50 000 ans.

Pour distinguer les matières fécales humaines du reste de la matière organique, Ainara Sistiaga, étudiante à l’Université de la Laguna en Espagne, qui a conduit les recherches au MIT, a cherché des traces de coprostanol, rejeté par l’intestin humain en grande quantité après digestion du cholestérol.

Elle a ensuite quantifié les proportions de coprostanol — provenant de la digestion de viande — et de 5B-stigmastanol, une substance qui, elle, dérive de la dégradation des stérols végétaux.

Bien que la diète néandertalienne ait été sans conteste largement carnivore, deux des échantillons analysés contenaient du 5B-stigmastanol, preuve que l’auteur de l’excrément avait consommé des plantes, de type racines, baies ou noix. Cela peut paraître anecdotique, mais c’est la première preuve directe que les hommes de Néandertal ont pu, comme l’Homme moderne, être omnivores.

Publicité

À lire aussi

Sciences

Ondes gravitationnelles: première détection triple LIGO/VIRGO

Les collaborations LIGO et Virgo ont détecté, pour la première fois avec trois détecteurs, des ondes gravitationnelles émises lors de la fusion de deux trous noirs.
Marine Corniou 28-09-2017
Sciences

Le savoir autochtone peut-il protéger l’environnement?

Les « savoirs traditionnels » suscitent la méfiance, puisqu'ils ne sont pas validés scientifiquement. Des autochtones expliquent leur nature et leur pertinence pour la protection du territoire.
Sciences

La médaille Fields

Sorte de Nobel des maths, la médaille Fields est remise tous les 4 ans.
Québec Science 14-11-2016