Publicité
Sciences

L’origine de certaines pierres de Stonehenge retracée

21-02-2019

Photo: Pixabay

Des archéologues ont réussi à retracer l’origine des «pierres bleues» de Stonehenge.

Sur le site de ce monument mégalithique érigé au Royaume-Uni il y a plus de 5 000 ans, les constructeurs ont utilisé des «petites» pierres bleues d’environ 2 mètres qui forment un demi-cercle intérieur et un anneau extérieur. Des études précédentes indiquaient que les pierres provenaient de Preseli Hills, une région dans l’ouest du Pays de Galles, sans pointer directement le lieu. Un groupe d’archéologues et de géologues britanniques est parvenu à identifier la provenance exacte de certaines de ces pierres composées de dolérite, une roche magnétique de teinte bleu vert, en mettant au jour les anciennes carrières.

Selon les analyses géochimiques, ces blocs rocheux auraient été extraits de deux carrières (au moins cinq à Carn Goedog et un à Craig Rhos-y-felin), distantes d’environ 300 km de Stonehenge. On croyait auparavant que les mégalithes avaient été déplacés par voie maritime, mais selon les nouvelles données, ils auraient plutôt transité par la voie terrestre sur des traîneaux de bois. Un seul bloc pouvait peser jusqu’à 4 tonnes.

Fouilles dans les carrières

Entre 2014 et 2016, les archéologues ont excavé les lieux à la recherche de traces d’activité humaine préhistorique. En menant des fouilles à la carrière de Carn Goedog, ils ont trouvé des outils de pierre et des plateformes qui indiquent que des mégalithes en ont été extraits, mais aussi des restes enfouis de charbon de bois qui, après datation au carbone 14, seraient vieux d’environ 3 000 ans avant J.-C. selon les résultats publiés dans Antiquity. Ce serait à cette période que la première étape de construction de Stonehenge aurait commencé.

Selon Mike Parker, le chercheur principal de l’étude, cette découverte apporte un éclairage nouveau sur un mystère qui n’est pas entièrement résolu : pourquoi les pierres proviennent-elles de si loin? Les monuments semblables sur d’autres sites européens sont érigés avec des pierres situées à moins de 16 km. Pourquoi n’est-ce pas le cas à Stonehenge? C’est ce que tenteront de déterminer les archéologues au cours de leurs futures recherches.

Publicité

À lire aussi

Les 10 découvertes de 2017

[1] Coup de vieux

Archéologie | Ariane Burke et Lauriane Bourgeon - Université de Montréal
Joël Leblanc 04-01-2018
Sciences

Les modèles du vieillissement

Pour étudier les mécanismes du vieillissement, les chercheurs utilisent les modèles « classiques » de laboratoire. Mais ils s’intéressent aussi à des animaux (et des populations) plus atypiques.
Marine Corniou 23-11-2014
Les 10 découvertes de 2013

[6] La pêche au carbone

Le carbone, qu’on croyait emprisonné dans le sol des forêts québécoises, trouve le moyen de s’échapper dans l’atmosphère.
Joël Leblanc 26-11-2013