Publicité
Sciences

La poterie chez d’anciens peuples pueblos, pas qu’une affaire de femmes

04-06-2019

Une poterie datant de 1030 à 1200. Photo: Wikimedia Commons/National Parl service photo

Les empreintes digitales laissées sur d’anciennes poteries dévoilent que les hommes, autant que les femmes, étaient impliqués dans leur fabrication.

Des chercheurs américains ont étudié la division du travail entre les hommes et les femmes pueblos qui ont vécu près du canyon Chaco, au Nouveau-Mexique, il y a 1 000 ans. Leur article, publié dernièrement dans Proceedings of the National Academy of Sciences, démontre que les deux sexes étaient impliqués à parts égales dans la fabrication de poterie.

Mais pas facile de découvrir la division des tâches quotidiennes entre homme et femme à cette époque ; cette donnée demeure intangible. «L’évolution de cet aspect de la société humaine est difficile à construire, car il n’y a pas d’évidence directe dans un contexte archéologique», lit-on dans l’étude.

Plonger dans le passé grâce aux empreintes

Pour pallier ce manque d’informations, les chercheurs ont analysé les empreintes qui sont restées sur les céramiques. Si les empreintes digitales sont utiles pour traquer un criminel, elles peuvent aussi servir à dévoiler le sexe de la personne. Les artistes de l’époque pinçaient l’argile entre leur pouce et leur index, laissant une marque sur la poterie. Selon les chercheurs, les hommes possèdent, en moyenne, des largeurs de crêtes et de sillons plus grandes que les femmes. Ils ont donc examiné et mesuré les empreintes sur 985 poteries et obtenu une mesure moyenne de la largeur de la crête de 0,458 mm chez les femmes et de 0,481 mm chez les hommes. Ils ont ainsi compté 464 hommes, 398 femmes ou jeunes artistes et 123 indéterminés. En regardant les données de façon chronologique, les anciennes poteries étaient produites en majorité par les hommes tandis que les poteries les plus récentes ont été fabriquées presque équitablement entre les deux sexes.

On a longtemps pensé que la poterie chez les Pueblos était une affaire de femmes, car les premiers Européens arrivés sur le continent ont constaté que les femmes en étaient responsables à cette époque. Ils ont ainsi présumé que leurs ancêtres faisaient de même, n’ayant pas d’autre preuve disponible.

* Mise à jour de l’article le 5 juin afin de spécifier que sur l’ensemble des poteries, 398 ont pu être réalisé par des femmes ou des jeunes.

Publicité

À lire aussi

Sciences

Le p’tit coup de l’évolution

Homo sapiens buvait déjà bien avant d’inventer la bière. En témoignent les enzymes de notre foie, qui détoxifient notre organisme depuis 10 millions d’années.
Joël Leblanc 23-11-2015
Sciences

L’origine de certaines pierres de Stonehenge retracée

Des archéologues du Royaume-Uni ont réussi à retracer l’origine des «pierres bleues» de Stonehenge.
Annie Labrecque 21-02-2019
Sciences

Trois gènes responsables du syndrome des cheveux incoiffables

Des chercheurs viennent de découvrir les causes génétiques du syndrome des cheveux incoiffables.
Marine Corniou 22-11-2016