Publicité
Sciences

Québec Science dévoile le prix du public Découverte de l’année!

19-03-2018

Vous avez été plus de 4 300 internautes à voter pour l’une des découvertes de l’année. C’est la sonde anti-cancer qui remporte les honneurs avec près d’un tiers des votes du public!

La sonde, pas plus grosse qu’un crayon, possède des capteurs et des lasers pour repérer les cellules cancéreuses logées dans les tissus du cerveau, qui sont habituellement difficilement détectables. Cette technologie permettra d’enlever plus de cellules cancéreuses lors de l'intervention chirurgicale et ainsi diminuer les risques de récidives du cancer.

Ce précieux outil a été conçu par les chercheurs Frédéric Leblond, de Polytechnique Montréal et du Centre de recherche du Centre hospitalier de l’Université de Montréal, et Kevin Petrecca, de l’Institut et hôpital neurologiques de Montréal et du Centre universitaire de santé McGill, et de nombreux collaborateurs issus de ces institutions, ainsi que de l’entreprise américaine Emvision.

«Le spectre de la récidive hante tous les survivants du cancer et leurs proches. Cette découverte leur offre un espoir incroyable. Voilà pourquoi cette découverte a tout particulièrement touché nos lecteurs, qui se sont aussi dit soufflés par l’ingéniosité de l’outil», déclare pour sa part la rédactrice en chef de Québec Science, Marie Lambert-Chan.

La remise du prix au eu lieu le 20 mars au Centre de recherche du CHUM. Revoyez l'événement en direct :

Quelques photos de l'événement:

Photos: CHUM

>>> Communiqué de presse

>>> Consultez toutes les découvertes de l’année 2017

 

Publicité

À lire aussi

Sciences

Une larve dévoreuse de plastique

Une larve de papillon raffole du plastique: une solution pour réduire les déchets?
Marine Corniou 25-04-2017
Sciences

Les plantes mises à nu

Soumettre un iris à un PET scan ou à une résonance magnétique? Des chercheurs le font au nom du progrès de la botanique.
Sciences

Maîtriser le monde quantique

Certains problèmes mathématiques complexes dépassent la capacité des ordinateurs classiques. Seule la physique quantique permettra de dépasser leurs limites.
Québec Science 30-11-2012