Publicité
Sciences

Qu’est-ce qu’un cryoséisme?

09-02-2018

Un gros « bang » : c’est ce que plusieurs citoyens ont entendu récemment dans certaines municipalités au Québec, notamment en Montérégie, dans la région de la Capitale-Nationale ou en Gaspésie. Selon Séismes Canada, une branche du ministère des Ressources naturelles, les « cryoséismes » ou tremblements de glace seraient en cause.

Ces phénomènes hivernaux surviennent quand l’eau contenue dans le sol gèle rapidement. Elle prend alors de l’expansion et exerce une pression sur son environnement. Dans certains cas, le stress est si puissant qu’il fend le sol et occasionne un bruit qui ressemble souvent à une explosion. Le sol peut même vibrer un peu.

Les cryoséismes libèrent beaucoup moins d’énergie que les « vrais » tremblements de terre. Par conséquent, leur effet est très localisé, si bien qu’ils passent généralement inaperçus des sismographes.

Vague de froid, vague de séismes

Vers la fin janvier à Sainte-Julie, en Montérégie, les conditions idéales étaient réunies pour la survenue de cryoséismes.

Les 22 et 23 janvier, le mercure est remonté au-dessus de zéro. Ces températures relativement chaudes ont fait fondre la neige et la glace. Les fissures, la terre poreuse et les cavités dans le sol se sont gorgées d’eau. De plus, le couvert de neige s’est considérablement aminci, exposant davantage le sol à l’air ambiant.

Puis, le 24 janvier, une importante vague de froid a enveloppé la région. La température à Sainte-Julie a chuté de 12°C en 7 heures, selon un météorologue de MétéoMédia. Le froid a pénétré rapidement dans le sol et a congelé l’eau qui s’y trouvait. Puisque la glace occupe un volume près de 10% plus grand que l’eau, elle aurait fendu le sol.

Comme les manifestations de ce phénomène sont très localisées, il est difficile pour les autorités de confirmer que des cryoséismes ont bien eut lieu. Toutefois, c’est l’hypothèse la plus vraisemblable pour expliquer les bruits qui ont été entendus ces dernières semaines.

Heureusement, les cryoséismes provoquent rarement des dégâts, bien qu’il s’agisse d’un phénomène physique très similaire à celui qui crée les nids-de-poule, qui donnent déjà assez de fil à retordre aux Québécois…

Publicité

À lire aussi

Sciences

Cartographier l’océan

Les fonds marins sont les archives du climat. Les couches de sédiments qui les composent portent les traces des événements qui se sont produits, il y a plusieurs milliers d’années.
Québec Science 26-11-2012
Sciences

Comment Terre-Neuve va court-circuiter le Québec

Si Terre-Neuve atteint son indépendance énergétique vis-à-vis du Québec, ce sera grâce au courant continu. Les nouvelles technologies de transport électrique sur de longues distances l’ont remis à l’ordre du jour.
Gilles Provost 25-10-2011
Sciences

L’énigme du réservoir d’Ebola : les moustiques à la rescousse

Où se cache le virus Ebola entre les épidémies? Chauves-souris, singes, cochons : les hypothèses sont nombreuses mais les preuves manquent. Des chercheurs comptent sur les moustiques pour les aider à percer le mystère.
Marine Corniou 13-02-2019