Publicité
Sciences

Sourcils, alligator, couteau en excrément : fournée 2020 des prix Ig Nobel

22-09-2020

Photo: Pixabay / Sven Kopping

La 30e cérémonie des Ig Nobel a récompensé les recherches les plus insolites de l’année.

« Nous sommes réunis – heu non, pas réunis – au Sanders Theater à l’Université d’Harvard ». Lors d’une cérémonie pleine d’humour entièrement en ligne, les Ig Nobel ont été remis comme chaque année à dix lauréats pour leurs recherches décalées, amusantes et insolites. COVID oblige, les 1100 spectateurs qui assistent habituellement à l’événement n’ont évidemment pas été conviés, mais la vidéo est disponible en ligne.

Produite par le magazine Annals of Improbable Research, la 30e cérémonie a eu lieu le 17 septembre et les prix ont été remis virtuellement par des récipiendaires de vrais Prix Nobel.

Les lauréats jouent le jeu avec plaisir, recevant des récompenses absurdes, à savoir des fichiers à imprimer soi-même pour reconstituer le trophée en forme de boîte en carton et un billet zimbabwéen de 10 trillons de dollars (soit environ 5$).

Prix d’acoustique

[Autriche, Suède, Japon, États-Unis, Suisse]
Les chercheurs ont été sélectionnés pour leur étude consistant à étudier les « mugissement » d’un alligator femelle chinois dans une chambre remplie d’air enrichi à l’hélium. Un des lauréats a expliqué sa recherche lors de la cérémonie après avoir lui-même aspiré de l’hélium pour rendre sa voix plus aiguë.

Prix de psychologie

[Canada, États-Unis]
Miranda Giacomin de l’Université MacEwan en Alberta et Nicholas Rule ont été récompensés pour la mise au point d’une méthode permettant d’identifier les personnalités narcissiques grâce à la taille de leurs sourcils.

Prix de la paix

[Inde, Pakistan]
«Les gouvernements de l’Inde et du Pakistan, pour avoir sonné subrepticement aux portes de leurs diplomates respectifs au milieu de la nuit, avant de s’enfuir sans laisser le temps à quiconque de répondre», a annoncé le jury qui a fait son choix en se basant sur de nombreux articles de presse en lien avec cet événement.

Prix de physique

[Australie, Ukraine, France, Italie, Allemagne, Royaume-Uni, Afrique du Sud]

Les gagnants ont regardé comment la forme des vers de terre était modifiée lorsqu’on les exposait à des vibrations à haute fréquence. Publié dans Scientific Reports, leur article mentionne que le but était d’étudier indirectement la propagation des influx nerveux.

Prix d’économie

[Écosse, Pologne, France, Brésil, Chili, Colombie, Australie, Italie, Norvège, Italie]
L’étude récompensée a examiné le lien entre la quantité de baisers échangés sur la bouche par des amoureux et les inégalités de revenus observées dans leur pays. Bilan : on frenche plus dans les pays plus inégalitaires. « La richesse nationale explique les différences culturelles en matière de baiser », a résumé l’un des lauréat dans son discours de remerciement.

Prix de management

[Chine]
Cinq tueurs à gage chinois se sont successivement engagés l’un après l’autre pour sous-traiter un contrat, chacun prélevant un petit montant de la somme initiale, sans que personne finalement n’exécute le contrat – ni la victime.
Référence:  Documents du procès.

Prix d’entomologie

[États-Unis]
Richard Vetter a reçu le prix pour son étude sur l’arachnophobie chez les entomologistes. Précision: les araignées ne sont pas des insectes.

Prix de médecine

[Pays-Bas, Belgique]
Les chercheurs ont été récompensés pour leur description diagnostique de la misophonie, un sentiment de détresse ressenti par certains individus irrités par des bruits du quotidien, comme la mastication d’autrui, le reniflement ou le cliquetis de touches d’ordinateur.

Prix d’éducation médicale

[Brésil, Royaume-Uni, Inde, Mexique, Biélarus, États-Unis, Turquie, Russie, Turkménistan]
Ont été récompensés Jair Bolsonaro, Boris Johnson, Narendra Modi, Andrés Manuel López Obrador, Alexander Lukashenko, Donald Trump, Recep Tayyip Erdogan, Vladimir Putin, et Gurbanguly Berdimuhamedow, chefs des gouvernements des pays susnommés, pour leur «utilisation de la pandémie de COVID-19 pour rappeler au monde que les policitiens peuvent avoir davantage d’impact sur la mort et la vie de leurs concitoyens que les scientifiques ou les médecins».

Prix de science des matériaux

[États-Unis, Royaume-Uni]
Des scientifiques ont reçu ce prix pour leur étude montrant que les couteaux fabriqués à partir d’excréments humains congelés ne fonctionnent pas bien. L’origine de la recherche? Un témoignage ethnographique suggérant qu’un Inuit avait confectionné un tel couteau. C’est ce qu’on appelle de l’archéologie expérimentale.

 

Publicité

À lire aussi

Les 10 découvertes de 2009

Lasers survoltés

Comment décupler la puissance des lasers? Grâce aux points quantiques.
Dominique Forget 27-04-2010
Sciences

Un crâne de 3,8 millions d’années chamboule l’arbre généalogique

Dans la région d’Afar, en Éthiopie, des archéologues ont découvert un très vieux crâne presque complet et en excellent état d’Australopithecus anamensis.
Annie Labrecque 29-08-2019
Sciences

Du mercure sur la peau

En Afrique du Sud, et dans plusieurs pays du continent, les produits pour éclaircir la peau se vendent comme des pains chauds. Un phénomène inquiétant.