Publicité
Sciences

Un homicide du fond des âges

28-05-2015

Découvert au fond d’une grotte espagnole, ce crâne âgé de 435 000 ans appartient à la plus ancienne victime d’homicide jamais identifiée.

On y voit deux fractures infligées par la même arme, au-dessus de l’oeil gauche, avec « l’intention de tuer », comme l’a révélé l’analyse 3-D des fragments d’os parue dans Plos One.

Ayant probablement appartenu à un homme de Néandertal, ce crâne montre des traces de violence « interpersonnelle ». Autrement dit, de meurtre.

Une découverte troublante, puisque les ossements ont été retrouvés à proximité d’une trentaine d’individus au fond d’une fosse.

 

Publicité

À lire aussi

Sciences

L’interprétation des inscriptions de la Vallée de l’Indus est un vrai défi

Pourra-t-on un jour déchiffrer l'écriture de la Vallée de l'Indus? Entrevue avec Niladri Sarkar sur cette civilisation mystérieuse.
Marine Corniou 14-02-2017
Sciences

Trois-Rivières: un site pour étudier la décomposition des corps

La mort n'aura plus de secret pour une équipe de l'UQTR, alors qu'un laboratoire unique y verra le jour: un site extérieur pour étudier la décomposition du corps humain.
Laurie Noreau 30-04-2018
Sciences

L’étude du Soleil grâce aux comètes

En passant près du Soleil, les comètes permettent aux chercheurs d'en apprendre plus sur notre étoile. Comment? La réponse de Karel Schrijver, chercheur au Lockheed Martin Advanced Technology Center, à Palo Alto aux États-Unis.
Marine Corniou 29-10-2013