Publicité
Sciences

Un nouveau boson?

15-12-2015

« Les chances pour que le modèle standard soit tué en 2016 sont élevées ». Voici la phrase que l’on peut lire (en anglais) sur le blogue de Luboš Motl, physicien au CERN.
Car une particule inattendue pourrait bien pointer le bout de son nez dans les mois qui viennent…

Le 15 décembre, les porte-paroles des expériences ATLAS et CMS, deux expériences majeures conduites au LHC, à Genève, ont en effet présenté les résultats obtenus après 6 mois de fonctionnement de l’accélérateur de particules à très haute énergie (13 TeV).
ATLAS et CMS avaient permis, en 2012, de découvrir le fameux boson de Higgs (lire notre reportage ici).

Selon Yves Sirois, de l’expérience CMS, il y a « quelques « fluctuations » qui apparaissent dans des canaux similaires dans les deux experiences ».

Autrement dit, une petite anomalie, correspondant éventuellement à une nouvelle particule inconnue, a été repérée parallèlement dans les deux expériences, au même niveau d’énergie (autour de 750 GeV). S’agit-il d’un nouveau boson? Pour l’instant, les physiciens restent prudents car les données ne sont pas suffisantes pour affirmer quoi que ce soit. Cette anomalie pourrait simplement être due au hasard, et il faut réduire cette incertitude de cent à mille fois avant de pouvoir crier à la découverte.

Il n’empêche, la salle était comble et les spéculations vont déjà bon train sur Internet.
Ladite particule, si elle existe, est de grosse taille (six fois plus lourde que le boson de Higgs). Elle pourrait appeler à revoir le modèle standard, qui décrit les interactions entre les particules élémentaires.

Miseà jour: Finalement, il s’agissait d’un bruit de fond. On imagine la déception chez les physiciens!

Publicité

À lire aussi

Sciences

Un code chiffré jamais déchiffré

Saurez-vous résoudre le code d’Agapeyeff?
Sciences

« Notre but ultime? Séquencer le génome complet d’un fondateur du Québec »

Retrouver un des fondateurs du Québec dans un cimetière constitue un objectif scientifique important. La généticienne Claudia Moreau explique pourquoi.
Sylvain Lumbroso 15-11-2016
Sciences

Entrevue avec Mona Nemer: Retour à la case savoir

La biochimiste a été nommée scientifique en chef du Canada, en octobre 2017, un poste à reconstruire puisqu’il a été aboli sous le gouvernement Harper. Premier bilan.