Publicité
Sciences

Volcan Kilauea : flammes bleues et nuage toxique

24-05-2018

Le plus jeune volcan de l’île d’Hawaï est en éruption continue depuis 1983. Mais le 3 mai, les géologues de la US Geological Survey ont détecté une activité beaucoup plus intense que d’habitude.

Un séisme de 5,0 sur l’échelle de Richter a d’abord été enregistré. Il était localisé près du cône du volcan d’où se sont échappés de la lave et un épais panache de cendres brun rouge. Dans les semaines qui ont suivi, Kilauea n’a montré aucun signe d’apaisement. Plusieurs secousses sismiques ont été ressenties, dont la plus forte à 6,9. «Cette zone s’est fracturée en longues fissures de plusieurs kilomètres d’où s’écoulent la lave», indique Hélène Gaonac’h, volcanologue et professeure au Collège Dawson à Montréal.

Depuis le 20 mai, des coulées de lave se déversent dans l’océan, créant de larges panaches de fumée toxique. «La lave, dont la température se situe entre 1000 à 1200 °C, réagit au contact de l’eau salée en produisant des gouttelettes d’acide chlorhydrique, de la vapeur d’eau et des fragments de verre volcanique qui ressemblent à des échardes», ajoute-t-elle.

Des traînées de flammes bleues émergent près des routes, un phénomène qui n’a pas été souvent observé. «La lave, en recouvrant la végétation, produit du méthane», explique la volcanologue. Lorsque le méthane reste emprisonné sous terre, il s’accumule en grande quantité sous les routes pavées. S’il réussit à s’échapper par les interstices, il brûle en formant ces flammes bleues.

Jusqu’à présent, une trentaine de résidences ont été détruites et près de 2 000 habitants ont dû être évacués dans la région. Les géologues de la US Geological Survey ne peuvent pas prédire l’apaisement du volcan.

«En surveillant le gonflement et le dégonflement du volcan, les scientifiques sont capables de déduire s’il y a une nouvelle arrivée de magma. Toutefois, ils ne peuvent pas savoir d’avance quel chemin ni quelle forme cela prendra», dit la volcanologue.

Chronologie de l’éruption en images

Un séisme de magnitude 5,0 est ressenti. Quelques instants après, un panache brun rouge s’échappe du volcan.

Au sommet du lac de lave.


Un nuage de fumée qui s’élève à plus de 3 km d’altitude.

Coulée de lave sur la chaussée.

La lave s’échappe de fissures.

Photo prise d’un hélicoptère où l’on voit de longues fissures remplies de lave.


Le 20 mai, la lave atteint l’océan et produit un panache blanchâtre.


Fontaines de lave

Impressionnant nuages de cendres.


Des flammes bleues.

Photos et vidéos: US Geological Survey

Publicité

À lire aussi

Sciences

Le SOS du caribou

Il grogne, il renâcle. Et c'est un appel au secours. La survie du caribou forestier est compromise.
Joël Leblanc 30-03-2017
Sciences

La tortue, grande gagnante de la course contre le lièvre

Ce n’est pas qu’une fable d’Ésope. S’ils devaient s’engager dans une éternelle course, la tortue triompherait contre le lièvre, selon un chercheur américain.
Annie Labrecque 30-08-2018
Sciences

La chute fatale de Lucy

Notre célèbre ancêtre Lucy se serait tuée en tombant d'un arbre, conclut une nouvelle étude après l'analyse de son squelette.
Marine Corniou 29-08-2016