Publicité
Encyclo

De la bave en abondance

08-05-2014

Tu ne t’en rends pas toujours compte, mais tu avales ta salive deux fois par minute en moyenne. Normal quand on sait qu’on peut produire jusqu’à 1,2 litre de salive quotidiennement ! Mais d’où vient tout ce liquide ? Ce sont les glandes salivaires situées sous ta mâchoire, sous ta langue, sous tes oreilles et à l’intérieur de tes joues qui en sont responsables.

La salive a plusieurs fonctions. D’abord, elle sert à humecter la muqueuse de ta bouche et tes dents. Assez pratique quand on doit faire un long exposé oral devant la classe. La salive te permet aussi de goûter. Elle décompose les aliments en substances chimiques détectables par les papilles gustatives qui tapissent ta langue. Ces dernières perçoivent les saveurs de base mais ne peuvent distinguer ces saveurs que si les particules de nourriture sont dissoutes dans la salive. C’est probablement pour cette raison que tu te mets à saliver dès que tu sens l’odeur de ton plat préféré. Parfois, rien qu’en y pensant, tu peux sentir ta bouche se remplir de salive. Essaie pour voir. Ferme les yeux et concentre-toi sur ce que tu aimes le plus manger… C’est le médecin et physiologiste russe Pavlov qui a démontré que la sécrétion de salive pouvait être déclenchée même si on ne mangeait aucune nourriture. Le réflexe inné de saliver peut donc aussi être acquis.

La salive participe aussi au processus de digestion. Elle décompose la nourriture que tu ingères grâce à des enzymes, dont la principale est l’amylase salivaire, qui s’attaque aux sucres complexes. Elle facilite ensuite le passage des aliments dans l’œsophage en les humectant bien. Mais son travail ne s’arrête pas là. Elle joue aussi un rôle de protection. Ses qualités antiseptiques empêchent que des bactéries nuisibles s’attaquent à tes dents ou à tes gencives. Et quand des substances acides attaquent tes dents, la salive est là pour réparer les dommages. Elle aide à rétablir l’équilibre dans ta bouche et à reminéraliser l’émail de tes dents qui a été affaibli. La salive est vraiment indispensable. Pourtant, certaines personnes n’en produisent pas assez. Elles souffrent d’asialie. À l’inverse, l’hypersialorrhée caractérise la sécrétion surabondante de salive.

Publicité

À lire aussi

Encyclo

Plaisir d’hiver

En ski de fond, tout repose sur deux particularités : la forme courbée du ski (le milieu est plus haut que les pointes) et le fartage. D’abord, lorsqu’on avance, on veut glisser au maximum. Pour y arriver, on met le fart de glisse aux deux extrémités des skis. Ce sont des cires plus ou moins dures qui améliorent le rendement en empêchant la mince couche d’eau qui recouvre la neige d’exercer une succion.
Québec Science 08-05-2014
Encyclo

L’armoire à froid

Le réfrigérateur est parcouru par un tuyau circulaire. Un fluide réfrigérant, composé d'hydrochloro-fluorocarbones (HCFC), circule à l'intérieur sous forme tantôt liquide, tantôt gazeuse. C'est précisément ce passage de l’état liquide à l'état gazeux qui a refroidi les restes de ton met préféré.
Québec Science 11-05-2014
Encyclo

Construire comme autrefois

Un gratte-ciel en bois. C’est l’objectif d’un concours de deux millions de dollars lancé en avril 2014 par le département d’agriculture états-unien. Un projet farfelu ? Détrompe-toi. On retrouve déjà des édifices à habitation en bois partout dans le monde, dont un de 10 étages à Melbourne en Australie. Le bois comme matériau du futur ? Pourquoi pas !
Québec Science 25-08-2014