Publicité
Encyclo

De la bave en abondance

08-05-2014

Tu ne t’en rends pas toujours compte, mais tu avales ta salive deux fois par minute en moyenne. Normal quand on sait qu’on peut produire jusqu’à 1,2 litre de salive quotidiennement ! Mais d’où vient tout ce liquide ? Ce sont les glandes salivaires situées sous ta mâchoire, sous ta langue, sous tes oreilles et à l’intérieur de tes joues qui en sont responsables.

La salive a plusieurs fonctions. D’abord, elle sert à humecter la muqueuse de ta bouche et tes dents. Assez pratique quand on doit faire un long exposé oral devant la classe. La salive te permet aussi de goûter. Elle décompose les aliments en substances chimiques détectables par les papilles gustatives qui tapissent ta langue. Ces dernières perçoivent les saveurs de base mais ne peuvent distinguer ces saveurs que si les particules de nourriture sont dissoutes dans la salive. C’est probablement pour cette raison que tu te mets à saliver dès que tu sens l’odeur de ton plat préféré. Parfois, rien qu’en y pensant, tu peux sentir ta bouche se remplir de salive. Essaie pour voir. Ferme les yeux et concentre-toi sur ce que tu aimes le plus manger… C’est le médecin et physiologiste russe Pavlov qui a démontré que la sécrétion de salive pouvait être déclenchée même si on ne mangeait aucune nourriture. Le réflexe inné de saliver peut donc aussi être acquis.

La salive participe aussi au processus de digestion. Elle décompose la nourriture que tu ingères grâce à des enzymes, dont la principale est l’amylase salivaire, qui s’attaque aux sucres complexes. Elle facilite ensuite le passage des aliments dans l’œsophage en les humectant bien. Mais son travail ne s’arrête pas là. Elle joue aussi un rôle de protection. Ses qualités antiseptiques empêchent que des bactéries nuisibles s’attaquent à tes dents ou à tes gencives. Et quand des substances acides attaquent tes dents, la salive est là pour réparer les dommages. Elle aide à rétablir l’équilibre dans ta bouche et à reminéraliser l’émail de tes dents qui a été affaibli. La salive est vraiment indispensable. Pourtant, certaines personnes n’en produisent pas assez. Elles souffrent d’asialie. À l’inverse, l’hypersialorrhée caractérise la sécrétion surabondante de salive.

Publicité

À lire aussi

Encyclo

Péril en la nature

Espèces menacées, en péril, en voie de disparition... Quelle est la différence entre ces différentes appellations et que font les autorités pour tenter de sauver ces espèces ?
Québec Science 05-05-2017
Encyclo

Un gigantesque océan souterrain

À environ 500 kilomètres sous nos pieds se cache un immense réservoir d’eau. Il renfermerait autant d’eau que tous les océans de la Terre réunis ! Cependant, l’eau n’est pas sous une forme que l’on connait mais prise au piège à l’intérieur d’un minéral : la ringwoodite.   
Québec Science 27-02-2015
Encyclo

Un ver de trop

Au Québec, peu de gens savent que les vers de terre ont été introduits par l’homme. Et ils ne sont pas aussi bons pour les sols que leur réputation le prétend !
Québec Science 27-07-2018