Publicité
Encyclo

« Feux zombies » en Arctique

12-06-2020

Image : Brogan Putnam and Nate Blydenburgh/Alaska Division of Forestry

Peut-être as-tu déjà entendu l’expression « se méfier de l’eau qui dort » ? Aux latitudes arctiques, il s’agirait plutôt de « se méfier du feu qui dort ». En effet, certains feux arrivent à couver sous la neige pendant tout l’hiver pour reprendre de vigueur au printemps lors de la fonte des glaces. Surnommés « feux zombies », l’appellation nous fait penser à un jeu vidéo post-apocalyptique. Il s’agit pourtant d’un phénomène bien réel.

Peu fréquents, ces feux « dormants » arctiques s’observent essentiellement dans les forêts boréales et les tourbières d’Amérique du Nord. Dans ces régions, le sol est très riche en carbone, ce qui favorise les feux couvants, à l’état de braises. Lors d’incendies importants pendant l’été, le sol peut être brûlé sur une grande profondeur, ce qui lui permet de se maintenir tapi tout au long de l’hiver. Au printemps, la fonte rapide de la neige et une météo favorable font repartir ces feux de plus belle.

Depuis 2005, les services de gestion des incendies en Alaska ont répertorié 39 « feux dormants ». Cependant, les conditions pour que de tels feux se maintiennent pendant les hivers rigoureux de l’Arctique sont encore mal comprises. À ce jour, les scientifiques qui étudient les feux de forêt ont constaté qu’ils étaient plus fréquents dans des zones où de gros incendies ont été déclarés les années précédentes et lors d’hivers plus doux avec des printemps hâtifs.

Dans le contexte de réchauffement climatique, les feux de forêt deviendraient plus fréquents et plus intenses. Ainsi, les zones et la profondeur de sol touchées par les incendies risquent de s’étendre. Des conditions qui pourraient justement favoriser l’apparition de ces « feux zombies ».  En brûlant, le sol libère tout le carbone qu’il emmagasinait, contribuant à son tour à l’augmentation du carbone dans l’atmosphère. Pour les services de gestion des incendies de ces régions, il est donc très important de pouvoir comprendre l’apparition de ces phénomènes afin de mieux contrôler les départs de feux.

Publicité

À lire aussi

Encyclo

L’être humain : herbivore ou carnivore?

L’alimentation est souvent matière à conflit, surtout lorsqu’arrive sur la table le sujet de la viande. Au menu, un débat coriace!
Québec Science 30-11-2018
Encyclo

Reconnaissance faciale : tous surveillés?

Les caméras ne font pas que nous filmer: elles servent maintenant aussi à nous identifier. Ton visage est sûrement fiché quelque part...
Québec Science 24-02-2020
Encyclo

Mission de sauvetage pour… la banane ?

La banane est l’un des fruits les plus appréciés par l’humain. Sa production dépasse les 130 millions de tonnes par année. Mais ce fruit est présentement menacé et pourrait même disparaître à cause d’un champignon qui détruit les plantations.
Québec Science 10-08-2018