Publicité
Encyclo

Le sucre, carburant de notre corps

08-05-2014

Les sucres (qui font partie de la famille des glucides) sont des carburants qui, comme les graisses (de la famille des lipides), permettent à ton corps de fonctionner.

Les cellules de tes organes puisent cette énergie dans le sang pour travailler. À chaque moment du jour et de la nuit, plusieurs de tes organes sont actifs. Il faut donc toujours qu’il y ait du sucre dans le sang.

Or, quand tu manges, le sucre arrive en grande quantité dans ton organisme… surtout si tu te sers une troisième portion de dessert !

Pour contrôler la quantité de sucre dans ton sang, ce qu’on appelle la glycémie, ton corps fait appel à un messager : l’insuline. Celle-ci est produite par le pancréas et ordonne le stockage des glucides dans des réservoirs (le foie, les muscles et la graisse). Si ton sang contient trop de sucre, cela peut dérégler le fonctionnement de tes organes. C’est le cas des personnes diabétiques.

Entre tes repas, les organes consomment d’abord le sucre contenu dans le sang. C’est entre autres essentiel pour le fonctionnement de ton cerveau qui ne carbure qu’aux glucides ! S’il n’y en a pas assez, un autre messager (le glucagon, lui aussi produit par le pancréas) ordonnera la libération de petites quantités de sucre emmagasinées.

Ne te sens donc pas obligé de manger cinq repas par jour… Ton corps a des réserves !

Sur le même sujet :

Une histoire d’équilibre

Publicité

À lire aussi

Encyclo

Des bactéries « amies » dans nos assiettes

Consommer des bactéries vivantes pour améliorer sa santé ? Quelle drôle d’idée ! On nous dit pourtant sans arrêt de se laver les mains pour éliminer les bactéries, de tousser dans son coude pour ne pas disperser ses bactéries... Ne sont-elles pas dangereuses ? Et non, pas toutes !
Québec Science 24-06-2014
Encyclo

La magie des bulles lavantes

Quand on y regarde de plus près, chaque molécule de savon possède deux extrémités. L’une est attirée par les molécules d’eau et s’y accroche ; on dit qu’elle est hydrophile. L’autre extrémité de la molécule de savon est au contraire hydrophobe : elle a « peur » de l’eau et s’en éloigne, mais elle adore les molécules de graisse auxquelles elle s’attache sans difficulté.
Québec Science 11-05-2014
Encyclo

Quand le cerveau devient accro

Tabac, alcool, cocaïne… Quel point toutes ces substances ont-elles en commun ? Elles créent des dépendances en augmentant dans notre cerveau la quantité disponible d’hormone du plaisir, la dopamine.
Québec Science 19-05-2015