Publicité
Espace

Il y a 50 ans, les premiers pas sur la Lune

18-07-2019
Lune

Le module d’Apollo 11 au-dessus du sol lunaire avec en arrière-plan la Terre. Photo: NASA

Le 20 juillet 1969, les astronautes américains Neil Armstrong et Buzz Aldrin devenaient les tout premiers à marcher sur la Lune. Retour sur cet événement historique.

Saut dans le temps en 1961. Le président des États-Unis John F. Kennedy déclare vouloir atteindre cet objectif : réussir un alunissage par un équipage, qui reviendra ensuite sur Terre. À cette époque, les États-Unis et l’Union soviétique sont engagés dans une course effrénée pour être la première nation à conquérir notre satellite naturel.

Ce sont finalement les États-Unis qui seront les premiers à laisser leurs empreintes sur la Lune. Le 16 juillet 1969, c’est le début de l’aventure pour l’équipage d’Apollo 11, composé de Neil Armstrong, Edwin «Buzz» Aldrin et Michael Collins. Les trois astronautes décollent de Cape Canaveral, en Floride, aux États-Unis. Quelques jours plus tard, le 20 juillet, le module lunaire se pose enfin sur la surface de la Lune et ouvre les écoutilles. À ce moment, on estime que 650 millions de personnes autour du monde ont les yeux rivés à l’écran de leur téléviseur pour capter en direct cette marche historique.

Neil Armstrong, le premier à fouler le sol lunaire, dira cette phrase devenue célèbre : « C’est un petit pas pour [un] homme, [mais] un bond de géant pour l’humanité ». Pour revivre ce grand moment, cliquez ici.

Lors de leur séjour, Neil Armstrong et Buzz Aldrin plantent un drapeau américain, laissent quelques traces de pas et des souvenirs (dont une plaque commémorative) et recueillent des échantillons de roches lunaires.

En tout, les deux astronautes passent 21 heures et 36 minutes à explorer la surface lunaire. Un exploit incroyable qui marque «le début d’une nouvelle ère», souligne Neil Armstrong lors d’une conférence de presse suivant leur voyage sur la Lune.

Un autre moment marquant de la conquête lunaire

Outre Apollo 11, une autre mission tout aussi marquante est celle d’Apollo 8 en 1968. «On y a fait la découverte la plus importante de l’exploration lunaire. Ce n’est pas la Lune, mais la Terre!», s’exclame Claude Lafleur, journaliste scientifique spécialisé dans le domaine spatial et animateur du balado Voyage dans l’espace. «Quand les astronautes se sont retournés pour regarder la Terre, ils ont vu une petite planète bleue entourée d’une mince couche d’atmosphère dans l’immensité de l’espace». Des photos qui ont eu un impact considérable, car elles ont immortalisé la fragilité de notre planète. «On l’a oublié aujourd’hui, mais à cette époque, on se souciait très peu de l’environnement. En voyant ces photos, on a réalisé l’importance de protéger la Terre», ajoute-t-il.

Une nouvelle course vers la Lune

Aujourd’hui, bien qu’on ait l’impression de connaître cet objet céleste, il reste encore tant à apprendre, selon Claude Lafleur. «On est très ignorant et on est loin d’avoir fini d’explorer la Lune. Il y a tellement de choses à découvrir». Signe d’un intérêt renouvelé, le président Donald Trump a annoncé le programme spatial Lunar Gateway, une station qui sera placée en orbite autour de la Lune d’ici 2024. « Ce programme est en partie scientifique, mais aussi commercial, car cette infrastructure servirait aux entreprises qui souhaiteraient exploiter les richesses lunaires», indique Claude Lafleur. La conquête de la Lune n’est décidément pas terminée!

En vidéo: les premiers pas sur la Lune

Galerie

Il y a 50 ans, les premiers pas sur la Lune

Publicité

À lire aussi

Espace

La genèse de la chasse aux exoplanètes

Jusqu'à la découverte officielle de la première exoplanètes en 1995, la traque de ces mondes lointains était un sujet marginal, voire tabou. Un désintérêt qui paraît très surprenant, avec le recul.
Sylvain Lumbroso 26-07-2019
Espace

Une odeur d’oeufs pourris sur Uranus

Si l'humain pouvait prendre quelques bouffées "d'air" de la planète Uranus, il sentirait une odeur insupportable d'oeufs pourris, selon une équipe internationale de chercheurs.
Annie Labrecque 24-04-2018
Espace

Autant de planètes que d’étoiles

Notre galaxie, la Voie lactée, compterait environ 200 milliards de planètes! Au moins autant que d'étoiles!
Marine Corniou 01-03-2012