Publicité
Santé

40% des cancers liés à un excès de poids

10-10-2017

Le surplus de poids et l’obésité seraient liés à une augmentation des risques de développer 13 types de cancers, soit 40% des cas diagnostiqués aux États-Unis en 2014. C’est ce que révèle une nouvelle étude américaine des Centres de contrôle et de prévention des maladies.

Environ 630 000 personnes aux États-Unis ont eu un diagnostic de cancer associé à un surplus de poids et à l’obésité en 2014. On parle entre autres du cancer de l’estomac, des reins, de l’utérus, des ovaires, de la thyroïde, du sein (après la ménopause), du pancréas et colorectal.

Le taux de diagnostic de cancers non liés à l’excès de poids a diminué de 13% entre 2005 et 2014. Par contre, ceux liés à un excès de poids – excluant le colorectal – ont augmenté de 7% pendant la même période. Le diagnostic de cancer colorectal a pour sa part diminué de 23% en raison d’une meilleure surveillance.

Pas moins de 55% des cancers diagnostiqués chez les femmes étaient liés à l’obésité, contre 24% chez les hommes.

En 2013-2014, deux adultes sur trois aux États-Unis étaient en surplus de poids (indice de masse corporelle de 25 à 29,9) ou obèse (IMC de 30 et plus).

Une étude semblable réalisée à partir de données mondiales avait révélé plus tôt cette année qu’il y avait de fortes évidences que 11 types de cancers soient liés à l’obésité.

Au Canada, plus de 60% de la population adulte a un surplus de poids, et près de 27% est obèse.

Dans le monde, l’obésité a doublé depuis 1980. En 2014, 39% des adultes avaient un surplus de poids et 13% étaient obèses.

Publicité

À lire aussi

Santé

Comment « booster » son système immunitaire?

Comment booster son immunité? Hélas, le système immunitaire n’est pas un guerrier gaulois : aucune potion magique, aliment, supplément ou autre vitamine ne peut le rendre invincible.
Marine Corniou 12-05-2018
Santé

Le jeûne pour rajeunir le cerveau ?

Les hormones produites par le corps lorsqu'on a faim pourraient stimuler la production de nouvelles cellules dans le cerveau et améliorer la cognition.
Martine Letarte 02-05-2017
Santé

Prévenir l’obésité avant la naissance

Et si on pouvait prévenir l’obésité infantile en intervenant dès la grossesse, avant même que l’enfant soit né?
Marine Corniou 09-05-2018