Publicité
Santé

Ces maladies que la science ne peut expliquer

17-05-2018

Illustration: Amélie Barnathan

Malgré l’immense progrès de la science, il existe des énigmes médicales fascinantes auxquelles les chercheurs ne trouvent toujours pas de réponse.

L’épidémie dansante de 1518

Ce qui s’annonçait comme une belle journée d’été a tourné au drame à Strasbourg, il y a de cela 500 ans, alors qu’une dame s’est mise à danser sur la place publique sans pouvoir s’arrêter. Elle dansa pendant six jours, ne s’arrêtant que pour de très courtes siestes, avant de finalement s’écrouler à la suite d’une crise cardiaque. Le plus étonnant, c’est que d’autres Strasbourgeois se sont joints à elle, jusqu’à 400. Cette hystérie collective pourrait avoir été causée par les conditions de vie précaires, et non par une contamination à l’ergot (un champignon), une des hypothèses de l’époque, selon un article publié dans la revue scientifique Endeavour, en 2008.

Le syndrome de la tête qui explose

Malgré son nom impressionnant, cette affection est bénigne. Les victimes sont en train de s’endormir ou de se réveiller quand elles entendent un « bang » à l’intérieur de leur tête. Le bruit est si fort qu’elles ont l’impression que leur cerveau explose. Ces épisodes peuvent être accompagnés de flash ou d’autres manifestations visuelles. Le syndrome ne provoque pas de douleur, mais peut engendrer énormément de peur. Plusieurs théories ont été émises pour l’expliquer, mais aucune n’a été prouvée.

L’urticaire aquagénique

Il est possible d’être allergique à l’une des substances essentielles à toute forme de vie : l’eau. Pour une poignée d’individus (environ une centaine de cas ont été signalés dans la littérature scientifique depuis 1964), tout contact avec cet élément provoque une poussée d’urticaire. La cause est encore inconnue. Il existe des traitements, comme des antihistaminiques et des crèmes barrières,
mais leur effet est limité.

Le syndrome de von Economo

Ce syndrome, qui porte aussi le nom d’encéphalite léthargique, fut découvert en 1916 par le psychiatre autrichien Constantin von Economo. Les symptômes sont singuliers : endormissement spontané, tics inhabituels et paralysie soudaine. Les victimes s’endorment en marchant, en mangeant ou en parlant. Certains malades gardent les yeux ouverts, bouche béante et déformée, se transformant ainsi en statues effrayantes. Une épidémie a eu cours en Autriche de 1916 à 1927 et, depuis, des cas isolés ont été observés. Certains scientifiques croient que la maladie serait causée par une réaction anormale du système immunitaire au virus de la grippe.

 

Consultez notre numéro de juillet-août 2018. Abonnez-vous dès maintenant à l’édition papier ou numérique.

 

 

Publicité

À lire aussi

Santé

Des probiotiques utiles ou pas?

Les recherches attestent depuis plusieurs années des vertus des probiotiques. Mais voilà que deux études tempèrent l’enthousiasme envers certaines de ces bactéries.
Annie Labrecque 11-09-2018
Santé

Banque mondiale de bactéries intestinales

Des chercheurs parcourent la planète pour récolter des échantillons d'excréments humains afin de constituer une banque de bactéries intestinales.
Annie Labrecque 15-06-2018
Santé

Faut-il craindre les vacanciers du Grand Montréal?

Les déplacements entre régions devraient avoir peu d'impact sur le nombre de cas de COVID-19, à condition que tout le monde limite ses contacts.