Publicité
Santé

Les dangers de l’éternuement

18-01-2018

Éternuer est une « manœuvre risquée » qui peut provoquer de graves blessures, rapporte une étude britannique.

Dans cette étude de cas publiée dans le BMJ Case Reports, il est question d’un homme de 34 ans qui s’est présenté à l’urgence d’un hôpital universitaire de Leicester, au Royaume-Uni, avec des blessures sérieuses à la gorge. Incapable de déglutir, il soutient de sa voix brisée s’être bouché à la fois le nez et la bouche pour tenter d’étouffer un éternuement vigoureux.

Après exclusion d’autres causes potentielles de traumatismes — comme l’avalement d’un objet pointu —, les médecins examinent le patient. Ils notent que sa région cervicale est enflée et entendent des crépitements anormaux de son cou jusqu’à sa cage thoracique. Selon eux, son pharynx s’est déchiré, ce qui aurait entraîné l’infiltration de petites bulles d’air dans sa poitrine.

Une semaine de traitements aux antibiotiques et d’alimentation par une sonde naso-gastrique plus tard, les symptômes du patient se sont heureusement résorbés. Désormais capable d’avaler des aliments solides, il est renvoyé chez lui avec la consigne explicite de ne plus jamais se retenir d’éternuer à l’avenir.

Dans l’article, les médecins écrivent que cette « manœuvre risquée » peut faire rapidement augmenter la pression dans les poumons — de 5 à 24 fois selon certains estimés. L’air ainsi comprimé dans la poitrine peut alors provoquer un épisode comme celui vécu par le sujet de l’étude, mais aussi la rupture d’un anévrisme cérébral ou d’un tympan.

Sur son site Internet, le Ministère de la Santé et des Services sociaux recommande de vous couvrir la bouche et le nez avec un papier-mouchoir lorsque vous éternuez. Vous n’avez pas de kleenex ? Éternuez plutôt dans le pli de votre coude ou dans le haut de votre bras. Cela empêche que vos éternuements atteignent une vitesse de plus de 55 km/h, comme l’a calculé l’émission de télévision MythBusters.

Photo : Flickr – mcfarlandmo

Publicité

À lire aussi

Santé

La fabrique des fous

Le philosophe Jean-Claude St-Onge dénonce avec fougue, dans un livre-choc, la collusion entre la bio-psychiatrie et l’industrie pharma­ceutique. Selon lui, derrière l’épidémie des troubles de santé mentale se cache un business éhonté.
Québec Science 22-05-2013
Santé

La peau que j’habite

Totalisant 2 mètres carrés, la peau est le plus grand organe du corps humain. Armure mal aimée, elle est parfois lourde à porter. Des chercheurs viennent toutefois à notre rescousse.
Santé

Est-ce que la pneumonie est contagieuse?

La pneumonie est une inflammation des poumons liée dans la majorité des cas à une infection bactérienne ou virale.
Marine Corniou 17-05-2018