Publicité
Santé

Ebola : deux traitements démontrent leur efficacité

14-08-2019

Image: CDC Global

Deux médicaments permettent de diminuer de façon significative la mortalité associée au virus Ebola, selon un essai clinique conduit depuis novembre 2018 en République démocratique du Congo (RDC).

« Je suis heureux d’annoncer de bonnes nouvelles concernant l’essai clinique PALM », a déclaré le 12 août Anthony Fauci, directeur de l’Institut national des allergies et des maladies infectieuses des États-Unis (NIAID) lors d’une conférence de presse.

Cet essai clinique randomisé visait à évaluer l’efficacité de quatre traitements contre la fièvre à virus Ebola : le mAb114, REGN-EB3, le remdesivir et le ZMapp, ce dernier ayant été mis au point au Canada. Environ 700 patients ont été inclus dans l’essai depuis le mois de novembre 2018 et traités dans quatre centres de traitement en RDC. L’essai, mené par un groupe de recherche international, dont le NIAID, est coordonné par l’Organisation mondiale de la santé (OMS), qui a annoncé des résultats préliminaires sur 499 personnes.

Bilan? Les personnes traitées par le mAb114 et le REGN-EB3 ont plus de chances de survie que celles recevant l’un des deux autres traitements. À tel point que les deux « perdants », le remdesivir et le ZMapp, sont retirés de la suite de l’essai.

Le pourcentage de patients décédés était de 29 % pour ceux traités par le REGN-EB3 et de 34 % pour ceux recevant le mAb114. Pour rappel, le taux de mortalité de cette épidémie, qui sévit depuis plus d’un an, tourne autour de 67%.

En comparaison, 49% des patients sous ZMapp sont morts; et 53% de ceux sous remdesivir. Sans surprise, l’efficacité était meilleure lorsque les patients étaient traités tôt, lorsque la charge virale dans le sang était faible. Dans ces cas, l’efficacité des deux premiers traitements tournait autour de 90%. « Les données restent préliminaires mais ce qui est certain, c’est que le mAb114 et le REGN-EB3 sont nettement meilleurs que le ZMapp et le remdesivir », a résumé le Dr Fauci.

Pour autant, l’épidémie d’Ebola, la deuxième pire de l’histoire, est loin d’être maîtrisée. Les patients se rendent souvent trop tardivement aux centres de traitement et la population se méfie des intervenants médicaux. De plus, les conflits armés complexifient la lutte contre la maladie qui a déjà tué plus de 1800 personnes.

Que sont ces traitements?

Le remdesivir est un antiviral, les trois autres sont des cocktails d’anticorps dits monoclonaux qui agissent en neutralisant le virus. Pour plus d’informations sur les anticorps monoclonaux, voir ici.

  • le REGN-EB3 est un mélange de trois anticorps produit par Regeneron Pharmaceuticals aux États-Unis.
  • le mAb114 est dérivé d’un anticorps extrait du sang d’un malade ayant survécu à l’infection en RDC en 1995. Il a été mis au point par le NIAID.

 

 

Publicité

À lire aussi

Santé

Le jeûne pour rajeunir le cerveau ?

Les hormones produites par le corps lorsqu'on a faim pourraient stimuler la production de nouvelles cellules dans le cerveau et améliorer la cognition.
Martine Letarte 02-05-2017
Santé

Effets des écrans: que dit la science?

Nous avons revu les différentes études pour vérifier ce que l'on sait et ce dont on se doute sur les effets des écrans sur le corps et le cerveau des enfants.
Marine Corniou 28-03-2019
Santé

Les chiens font vivre les humains plus longtemps

Les chiens viennent s'ajouter à la liste des choses et habitudes qui augmentent l'espérance de vie.
Marine Corniou 20-11-2017