Publicité
Santé

Épidémie grippale: les paris sont ouverts!

29-11-2017

Chaque année depuis 2013, les Centers for Disease Control and Prevention (CDC) américains lancent un défi aux scientifiques: le Predict the Influenza Season Challenge. L’idée? Prédire à quel moment l’épidémie de grippe débutera, deviner son ampleur, et déterminer, entre autres, à quel moment surviendra le pic épidémique.

Rien de prophétique à cela. Les scientifiques prennent l’affaire très au sérieux et surveillent les rapports hebdomadaires des CDC ainsi que les réseaux sociaux pour faire leurs prédictions, explique The Scientist.

On sait effectivement que certains mots-clés, utilisés dans les moteurs de recherche ou sur Twitter, par exemple, peuvent donner presque en temps réel des indications sur les épidémies. Un peu plus tôt en 2017, des chercheurs de la Northeastern University ont mis sur pied un modèle informatique permettant de prédire l’évolution de la grippe saisonnière, en se fondant sur les tweets et les données reliées aux virus en circulation (temps d’incubation, taux de vaccination de la population, virulence des souches virales, etc.).

Grosse inconnue toutefois: l’efficacité des vaccins antigrippaux pour la saison 2017-2018. Comme nous le rapportions dans notre reportage, cette efficacité est modeste et hautement variable d’une saison à l’autre. Elle ne sera connue qu’après quelques semaines d’épidémie…

Selon The Scientist, la saison a débuté le 1er octobre aux États-Unis et c’est le virus H3N2 qui semble dominer. Les prévisions? Une épidémie relativement modérée, bien qu’au-dessus de la moyenne, mais moins « pire » que celle de l’an passé. À suivre!

140 caractères qui en disent long… Les chercheurs ont analysé 50 millions de tweets pour mettre au point leur modèle!

 

Publicité

À lire aussi

Santé

La vitesse de la mort cellulaire maintenant connue

Des scientifiques ont réussi à calculer la vitesse à laquelle se propage la mort parmi les cellules : un tout petit 2 millimètres par heure.
Annie Labrecque 14-08-2018
EN PARTENARIAT AVEC L'INSTITUT DE CHIMIE DU CANADA
Santé

Irradier pour la santé

De nombreuses substances radioactives sont utilisées en imagerie médicale et en thérapie, mais les ressources sont limitées. Plusieurs laboratoires se tournent vers les accélérateurs de particules pour répondre à la demande.
Santé

Huit verres d’eau par jour, vraiment?

Il ne serait pas nécessaire de se forcer à boire 1,5 L d'eau par jour, révèle une étude australienne.
Marine Corniou 12-10-2016