Publicité
Santé

Le cas Phineas Gage

05-04-2018

Crédit images: Wikicommons

C’est un accident de travail peu banal qui révéla aux scientifiques l’existence d’un lien entre certaines «configurations» du cerveau et un comportement antisocial – un lien dont nous parlions dans le texte La science à la barre.

Le 13 septembre 1848, un ouvrier des chemins de fer du Vermont, Phineas Gage, provoque une explosion en manipulant un bâton de dynamite. Sous la violence du choc, la barre de fer d’un mètre de long qu’il tient dans les mains lui transperce le crâne. L’ouvrier s’en sort miraculeusement, sans séquelles apparentes. Mais sa personnalité a changé du tout au tout. Alors qu’il était aimable et moralement irréprochable, il devient grossier, asocial et colérique.

Bien malgré lui, cet ouvrier est devenu un cas d’école en neurologie, faisant la preuve qu’une lésion ou une anomalie cérébrale peut modifier directement la personnalité.
Plus d’un siècle plus tard, en utilisant l’imagerie cérébrale sur le crâne de Phineas Gage, conservé au musée de l’École de médecine de l’université Harvard, dans le Massachusetts, des chercheurs ont pu démontrer que son lobe frontal gauche avait été très endommagé, entraînant une désinhibition totale.

 

Publicité

À lire aussi

Santé

L’âge de l’homme influence le succès de la fécondation in vitro

L’homme ne vit pas de ménopause comme la femme, mais il n’en demeure pas moins que plus il vieillit, plus le taux de succès de traitements en fécondation in vitro décline.
Martine Letarte 18-07-2017
Santé

COVID-19 : et si on pouvait traiter le stress post-traumatique à distance?

Des chercheurs montréalais lancent une étude internationale pour traiter le stress post-traumatique lié à la COVID-19 à distance.
Santé

Nouvel éclairage sur la sclérose latérale amyotrophique

Une avancée en recherche fondamentale sur la sclérose latérale amyotrophique (SLA) améliore la compréhension du fonctionnement de la maladie.
Annie Labrecque 20-03-2018