Publicité
Santé

Les aliments de choix pour des pets moins odorants

14-10-2016

Photo: Flickr Aqua Mechanical

Vos pets sentent mauvais? Il suffit peut-être de modifier légèrement votre alimentation pour que l’air soit à nouveau respirable.

C’est ce qu’ont expliqué des chercheurs de l’Université Monash, en Australie, lors du congrès annuel de la Société de gastroentérologie australienne, selon un article du New Scientist.

L’article rappelle que les flatulences humaines sont, en majorité, constituées de gaz inodores, comme l’oxygène et l’azote. L’hydrogène, le méthane et le dioxyde de carbone qui s’en échappent, eux, sont produits par nos bactéries intestinales après fermentation des sucres.

Le problème, c’est le sulfure d’hydrogène, qui sent très clairement l’oeuf pourri. Ce sont les bactéries intestinales qui le produisent à partir de protéines. Et au-delà de son odeur pestilentielle, il peut aggraver les maladies inflammatoires intestinales et augmenter le risque de cancer. Mieux vaut donc, pour le bien de tous, limiter sa production.

Comment? En augmentant notre consommation de patates, bananes, légumineuses, céréales, blé, artichauts et asperges.

Deux types de glucides contenus dans ces aliments permettraient de réduire jusqu’à 75% la production de sulfure d’hydrogène, selon les quantités ingérées bien sûr. Très fermentescibles, ces nutriments « occupent » à temps plein les bactéries, qui s’attaquent moins aux protéines et produisent donc moins de gaz nauséabond.

Pour arriver à ces conclusions, l’équipe de Chu Kion Yao, qui s’intéresse aux maladies intestinales, a examiné les excréments de 7 personnes (un petit échantillon, certes) et analysé les gaz en émanant. Le métier de chercheur est parfois…surprenant.

Notons que cette équipe n’est pas la seule à s’intéresser à ce sujet. En 2014, l’équipe de Matthew Whiteman, de l’université d’Exeter, avait trouvé que les mitochondries, ces « usines » qui produisent l’énergie dans nos cellules, avaient besoin de petites quantités de sulfure d’hydrogène pour se maintenir en vie. Et ce, en particulier lorsqu’elles étaient affectées par une maladie.

L’équipe avait mis au point un composé appelé AP39, permettant justement de délivrer du sulfure d’hydrogène aux mitochondries pour booster leur survie.

Les chercheurs ont toutefois précisé dans un communiqué, suite à la vague de nouvelles titrées « l’odeur des pets protège du cancer », que leurs travaux n’affirmaient nullement de telles inepties. Inutile, donc, de respirer les effluves de vos voisins, comme on a pu le lire…

 

Publicité

À lire aussi

Santé

Au bonheur des curieux

Les gens curieux sont plus heureux, en meilleure santé et plus intelligents que les autres. La curiosité est-elle aussi un facteur de réussite scolaire ?
Catherine Dubé 29-09-2010
Santé

Les ovaires ont une date de péremption

Article publié avec le reportage: 1,2,3… bébés La ménopause n’existe que chez l’être humain, et pas chez les autres mammifères. Il y a...
Marine Corniou 09-12-2010
Santé

Comment augmenter sa libido?

Une question intime, que la science a bien du mal à cerner.