Publicité
Santé

Les jeunes enfants en dette de sommeil

10-05-2013

Les enfants d’âge préscolaire ont besoin généralement de 10 ou 11 heures de sommeil par nuit. Malheureusement ce rythme n’est pas toujours respecté par les parents qui adoptent de mauvais comportements. De vastes études épidémiologiques menées aux Etats-Unis, en Australie, en Israël et en Italie rapportent qu’un tiers, voire un quart, des enfants âgés de 6 mois à 5 ans ont des difficultés à aller au lit, à s’endormir et/ou à dormir de façon continue au  cours de la nuit. Evelyne Touchette, de l’Ecole de psychologie de l’université Laval, a fait le point sur la question lors de la conférence de l’ACFAS en mai 2013.

Elle précise que le mauvais sommeil chez l’enfant peut générer une somnolence diurne qui favorise l’émergence de problèmes tels que des troubles d’humeur, des baisses d’attention ou des difficultés scolaires. Une dette chronique de sommeil est  associée à un risque accru de présenter un surplus de poids ou d’obésité.

Les comportements des parents influencent fortement la qualité du sommeil de l’enfant. Ainsi, les recherches de Mme Touchette ont montré l’importance des interactions parent-enfant au moment du coucher et durant les périodes d’éveil nocturne. Le fait de mettre l’enfant dans son lit éveillé, sans demeurer avec lui, l’aide à apprendre à s’endormir par lui-même et par extension, à se rendormir seul lors d’un éveil nocturne. Les gestes à éviter ? Coucher l’enfant déjà endormi dans son lit, rester à son chevet jusqu’à ce qu’il s’endorme, ou le sortir de son lit pour l’apaiser la nuit.

La chercheuse conseille aux parents d’instaurer une routine enveloppante, chaleureuse et sécurisante tout en favorisant l’autonomie de l’enfant. « Il est important que l’enfant dispose de points de repère dans le temps et l’espace pour apprendre à s’endormir seul. Un autre conseil serait de ne pas attendre trop longtemps pour traiter les problèmes de sommeil chez l’enfant puisque plus les problèmes perdurent, plus il y a des risques qu’ils deviennent chroniques », note-t-elle.

Publicité

À lire aussi

Santé

La ministre de la Santé ignore l’avis d’experts concernant la vaccination contre la grippe

La ministre de la Santé Danielle McCann renverse la décision du gouvernement précédent et offre à nouveau la vaccination gratuite contre la grippe aux enfants et adultes de 60 à 74 ans en bonne santé.
Marine Corniou 26-10-2018
Santé

Alcoolisme: comment arrêter de boire?

On se débarrasse rarement de l’alcoolisme, véritable maladie, par la simple volonté.
Marine Corniou 17-05-2018
Santé

Anémie falciforme : De l’espoir au bout du tunnel?

L’état d’un adolescent atteint d’une forme très sévère d’anémie falciforme s’est amélioré quinze mois après avoir été traité par thérapie génique.
Maxime Bilodeau 09-03-2017