Publicité
Santé

Les survivants de la première épidémie d’Ebola sont toujours protégés

15-12-2017

Photo: Virus Ebola vu sous microscopie électronique. Wikimedia Commons.

1976, République Démocratique du Congo. Près de 300 personnes meurent suite à de fortes fièvres, diarrhées, vomissements et hémorragies. Alors qu’on croyait avoir affaire à la malaria, les médecins réalisent qu’ils font face à un nouveau virus, connu sous le nom d’Ebola.

Dans une étude récente publiée dans le Journal of Infectious Diseases, les scientifiques se sont intéressés aux survivants de cette première vague d’Ebola. Après avoir réussi à retrouver 14 survivants, ils ont effectué des analyses sanguines sur ceux-ci et ont constaté qu’ils possédaient toujours des anticorps contre le virus Ebola. Le système immunitaire de quatre d’entre eux avait la capacité de neutraliser complètement le virus. Les scientifiques savaient que les anticorps pouvaient perdurer sur une période d’au moins 11 ans, mais c’est la première fois qu’on constate une période de protection de 40 ans. Ces données pourraient paver la voie à la fabrication d’un nouveau vaccin efficace à long terme.

Photo: Le virus Ebola vu sous microscope électronique. Wikimedia Commons

Publicité

À lire aussi

Santé

Des gènes en injection?

Après 20 ans d'échec, un essai clinique réussi sur les hémophiles fait renaître les espoirs de thérapie génique.
Jean-Pierre Rogel 14-03-2012
Santé

Le polonium, puissant poison

Les analyses effectuées par un laboratoire suisse sur la dépouille de Yasser Arafat laissent entendre qu'il aurait été empoisonné au polonium. Quel est ce puissant poison?
Québec Science 06-11-2013
Santé

Que faire en cas de commotion cérébrale?

Jouer à l’autruche retarde la récupération en cas de commotion cérébrale.