Publicité
Santé

Les survivants de la première épidémie d’Ebola sont toujours protégés

15-12-2017

Photo: Virus Ebola vu sous microscopie électronique. Wikimedia Commons.

1976, République Démocratique du Congo. Près de 300 personnes meurent suite à de fortes fièvres, diarrhées, vomissements et hémorragies. Alors qu’on croyait avoir affaire à la malaria, les médecins réalisent qu’ils font face à un nouveau virus, connu sous le nom d’Ebola.

Dans une étude récente publiée dans le Journal of Infectious Diseases, les scientifiques se sont intéressés aux survivants de cette première vague d’Ebola. Après avoir réussi à retrouver 14 survivants, ils ont effectué des analyses sanguines sur ceux-ci et ont constaté qu’ils possédaient toujours des anticorps contre le virus Ebola. Le système immunitaire de quatre d’entre eux avait la capacité de neutraliser complètement le virus. Les scientifiques savaient que les anticorps pouvaient perdurer sur une période d’au moins 11 ans, mais c’est la première fois qu’on constate une période de protection de 40 ans. Ces données pourraient paver la voie à la fabrication d’un nouveau vaccin efficace à long terme.

Photo: Le virus Ebola vu sous microscope électronique. Wikimedia Commons

Publicité

À lire aussi

Santé

Réparer les coeurs brisés

Une méthode pour soigner les gens atteints de stress post-traumatique pourrait guérir les graves peines d'amour.
Joël Leblanc 10-05-2017
Santé

Dossier spécial: Tout sur le caca!

Plongez avec les chercheurs au fond de la cuvette!
Québec Science 15-02-2018
Santé

Leishmaniose, maladie sans frontières

La leishmaniose, une maladie potentiellement mortelle, se répand à la triple frontière entre le Brésil, l’Argentine et le Paraguay.