Publicité
Sciences

Astérix, Obélix et Yoda : découverte de nouveaux coléoptères

12-03-2019

De gauche à droite: Trigonopterus asterix, T. obelix et T. idefix. En tout, il existe près de 400 000 espèces de coléoptères. Il s’agit de l’ordre le plus nombreux chez les insectes. Photo: Alexander Riedel

Quelque 103 nouvelles espèces d’un coup! C’est la récolte impressionnante obtenue par deux chercheurs après qu’ils eurent fouillé la canopée de l’île de Sulawesi, en Indonésie.

Mais encore fallait-il trouver un nom à toutes ces nouvelles espèces. Les chercheurs allemand et indonésien ont nommé certaines d’entre elles selon le lieu où elles ont été découvertes ou bien selon leur morphologie caractéristique.

Faisant preuve d’originalité (et à court d’idées), ils ont fait quelques clins d’oeil à la culture populaire, allant des trois comparses de la bande dessinée Astérix, Obélix et Idéfix jusqu’à Yoda de Star Wars (ce coléoptère a d’ailleurs une teinte verte).

Minuscules et endémiques

Photo: Alexander Riedel

Auparavant, une seule espèce de coléoptère, décrite pour la première fois en 1885, était connue à Sulawesi. Le duo d’entomologistes a recueilli 3 953 spécimens qu’ils ont observés au microscope pour ensuite prélever de l’ADN et les classer. L’identification par l’ADN est primordiale étant donné que les insectes se ressemblent beaucoup d’une espèce à l’autre.

Leurs résultats ont été publiés au début du mois dans ZooKeys, mais les chercheurs estiment qu’il y aurait encore plus d’espèces à découvrir. Jusqu’à présent, ces insectes, d’une taille moyenne de 2 à 3 mm, avaient suscité peu d’intérêt de la part des entomologistes. Cela explique en partie pourquoi la récolte des chercheurs a été aussi bonne sur ce territoire.

Même si les scientifiques ont trouvé des populations endémiques de ces insectes, ils soulignent dans leur article que leur statut demeure à risque. Les coléoptères vivent surtout dans la forêt primaire, qui n’a pas été touchée par l’activité humaine.

Lorsqu’une telle forêt est détruite par le feu ou transformée en champ, par exemple, les coléoptères sont plus vulnérables que les papillons ou les vertébrés, car ils sont incapables de voler pour se déplacer et chercher un nouvel habitat.

Voilà qui intéressera assurément un grand passionné des coléoptères (et des phasmes!) d’ici dont on vous parlait il y a quelques mois.

En 2016, une araignée ressemblant au Choixpeau magique de la saga Harry Potter avait également reçu un nom rigolo.

 

On compte dorénavant 444 espèces de Trigonopterus à travers le monde, dont ces espèces trouvées à Sulawesi :

Noms inspirés par la mythologie grecque
Trigonopterus artemis et Trigonopterus satyrus

Noms inspirés par des scientifiques
Trigonopterus cricki, Trigonopterus watsoni, Trigonopterus darwini et Trigonopterus heberti : respectivement en l’honneur de Francis H.C. Crick et James D. Watson qui ont découvert la structure de l’ADN, Charles Darwin, le père de la théorie de l’évolution et Paul D.N. Hebert, biologiste canadien qui a développé la technique de classification moléculaire du « code-barres génétique ».

Noms inspirés par la culture populaire
Trigonopterus idefix, Trigonopterus obelixTrigonopterus asterix (devinez lequel d’entre eux est le plus gros?) et Trigonopterus yoda

Publicité

À lire aussi

Sciences

Testez vos connaissances! Prise 2

Le thème de ce jour: santé et alimentation. À vous de jouer!
Québec Science 01-08-2014
Sciences

Science: points forts et découvertes de 2017

Petite revue des événements qui ont marqué le monde de la science au cours de la dernière année.
Québec Science 25-12-2017
Sciences

La médaille Fields

Sorte de Nobel des maths, la médaille Fields est remise tous les 4 ans.
Québec Science 14-11-2016