Publicité
Sciences

Ce chant d’oiseau devenu viral au Canada

07-07-2020

Un bruant à gorge blanche. Image: Scott M. Ramsay

« Où es-tu Frédéric, Frédéric, Frédéric? » Vous reconnaissez peut-être cet oiseau grâce à cette mélodie caractéristique. Mais voilà que le petit bruant à gorge blanche est en train d’adopter un nouvel air.

Le chant du bruant à gorge blanche est au top du palmarès depuis les années 1960. Or, un nouvel air, qui se termine par deux notes au lieu de trois (voir plus bas), est en train de détrôner le chant classique, selon des chercheurs canadiens qui ont publié leur étude dans Current Biology.

Ils ont entendu pour la première fois cette mélodie inédite au cours des années 2000 en Colombie-Britannique. Depuis qu’ils l’étudient, les biologistes ont pu constater sa progression d’ouest en est; le chant a atteint ainsi le Québec en 2019.

Le bruant à gorge blanche, comme plusieurs autres espèces d’oiseaux, ne change pas fréquemment de chant. Et si changement il y a, cela reste bien souvent une particularité dans une région donnée sans devenir le standard chez l’espèce. Les oiseaux préfèrent s’en tenir à une formule gagnante pour défendre leur territoire et attirer une future compagne.

L’auteur principal de l’étude, Ken Otter, professeur de biologie à l’université Northern British Colombia, a remarqué cette sonorité différente chez l’oiseau lorsqu’il s’est installé dans l’Ouest canadien il y a une vingtaine d’années. Mais était-ce seulement un phénomène localisé à l’Ouest?

Pour le vérifier, son équipe a examiné des enregistrements de chants dans les banques d’archives depuis les années 1950 et des enregistrements plus récents fournis par des groupes de recherche et des citoyens. Ces spécialistes ont ainsi écouté la chanson de 1 785 bruants à gorge blanche. Si le nouveau chant est un «hit» à l’Ouest, il a aussi dépassé les Rocheuses pour se propager parmi les autres populations de bruants à gorge blanche dans l’Est.

Pour que ce nouvel air puisse se propager parmi les oiseaux, il faut que des groupes différents se côtoient. Les chercheurs ont confirmé l’existence de ces interactions en plaçant des appareils géolocalisateurs sur des mâles de la région Prince George, en Colombie-Britannique : 20 en 2013 et 30 en 2016.

En recueillant les données de géolocalisation, les chercheurs ont remarqué que ces petits groupes ont voyagé dans les régions de la côte ouest de la Californie, mais aussi dans l’est du Texas, de l’Oklahoma, de l’Arkansas et du Kansas. Ces données indiquent aux biologistes que les oiseaux traversent les Rocheuses pour hiverner dans les plaines et qu’ils sont en contact avec d’autres populations de l’est. C’est ainsi que les oiseaux ont pu partager leur nouveau chant. On ignore cependant si les mâles qui maîtrisent cet air possèdent un avantage lors de la conquête de leur future partenaire.

Quant aux chercheurs, ils sont présentement en train d’étudier un nouveau chant, qui a commencé parmi la population de l’Ouest. Cette mélodie figurera-t-elle au prochain palmarès? À suivre.

***

Chant se terminant par trois notes

 

Chant se terminant par deux notes – le nouvel air viral

 

Crédit audio: Ken A. Otter et Scott Ramsay

Publicité

À lire aussi

Sciences

Comment épargner sa peau?

Utiliser une crème hydratante après le lavage des mains permet à la peau de mieux jouer son rôle de barrière protectrice, de soulager l’inconfort et de diminuer les risques que la peau se dégrade encore plus.
Sciences

Les araignées consomment plus de viande que les humains

Les araignées mangeraient plus de viande que les humains, révèle une nouvelle étude.
Marine Corniou 15-03-2017
Sciences

De l’ail pour sauver des brocolis

Des chercheurs ont trouvé que certaines huiles essentielles éloignent les mouches des plantations de brocolis et de choux fleurs.
Annie Labrecque 26-07-2019